Communiqué

l'Université de Neuchâtel 1909-2009 : le livre du 100e

Neuchâtel, le 2 novembre 2009. Ce matin, la rectrice de l'Université de Neuchâtel, Mme Martine Rahier, a présenté à la presse le livre du 100e, L'Université de Neuchâtel 1909-2009. Former, chercher, transmettre, innover. Un ouvrage rédigé par Dominique Chloé Baumann, sous la direction des professeurs Philippe Henry et Laurent Tissot. Il est publié aux Editions Gilles Attinger en collaboration avec  la Société académique neuchâteloise et l'Institut neuchâtelois et avec le soutien de la Loterie romande. Le livre du 100e se veut une histoire globale de l'Université de Neuchâtel, qui tend à dégager les grandes lignes du passé pour mieux comprendre les enjeux du présent.

Publié à l'occasion de son centième anniversaire par l'Université de Neuchâtel, en collaboration avec la Société académique neuchâteloise (qui regroupe les anciens étudiants) et l'Institut neuchâtelois, cet ouvrage présente un siècle d'ambition et de talents.

En fait les origines de l'Université remontent à la Première Académie, fondée en 1838 par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III et supprimée dix ans plus tard par les autorités de la jeune République, qui la considéraient  comme un bastion monarchiste.

Il faut attendre 1866 pour que voit le jour, non sans d'âpres débats, une Seconde Académie. Au fil des ans, celle-ci connaît plusieurs réformes et finalement, en 1909, elle est transformée en Université, ce qui lui confère le droit de délivrer le titre de docteur. Trois objectifs principaux lui sont assignés : être le vivier des pasteurs, des magistrats, des avocats et des professeurs du canton ; contribuer à la vie culturelle du pays ; oeuvrer au développement de la science par la recherche. 

En 1909 l'Université compte un peu plus de deux cents étudiants répartis en quatre facultés  - lettres, sciences, droit, théologie (de l'Eglise nationale) - . Elle est située tout entière dans le bâtiment de l'Avenue du Premier-Mars 26, qu'elle partage avec le Gymnase cantonal, et son financement est assuré par la ville de Neuchâtel et par le canton.

En 2009 l'Université a franchi le cap des quatre mille étudiants et comprend une faculté de plus, celle des sciences économiques. Elle s'étend sur de nombreux sites, regroupés pour l'essentiel au bord du lac et sur la colline du Mail. Enfin ses ressources financières proviennent principalement du canton de Neuchâtel, de la Confédération et des fonds de tiers liés aux projets de recherche.

C'est cette formidable évolution que retrace le livre du centenaire. Renonçant à une présentation détaillée de chaque faculté et à l'énumération des enseignants et chercheurs les plus marquants, il se veut une histoire globale de l'Université de Neuchâtel, qui tend à dégager les grandes lignes du passé pour mieux comprendre les enjeux du présent.

Accompagnée d'une préface de la rectrice, Martine Rahier, précédée d'une introduction et suivie d'une conclusion par les professeurs Philippe Henry et Laurent Tissot, de l'Institut d'histoire, l'étude de Dominique Chloé Baumann est divisée en trois parties : une histoire de l'institution, une histoire des acteurs et une histoire des lieux, le tout agrémenté d'une abondante illustration, pour une part inédite et originale.

Retour

Contact


Philippe Terrier
vice-recteur
Tél. : 032 718 10 24 / 718 18 05
philippe.terrier@unine.ch

Laurent Tissot
doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines
Tél. : 032 718 17 76
laurent.tissot@unine.ch