La vie après UniNE

« Ma préférence ? Le droit des affaires »

David Freymond, avocat à Neuchâtel

De 2004 à 2008, David Freymond a suivi la filière Bachelor et Master en droit à l’Université de Neuchâtel. Il exerce aujourd’hui comme avocat au barreau et avocat conseil dans une étude de la place neuchâteloise.

En quoi consiste votre travail ?

Il est extrêmement varié et c’est une des raisons pour lesquelles je l’apprécie tant ! Mes clients sont autant des personnes qui ont besoin d’un conseil juridique que celles qui demandent à être représentées devant les tribunaux. En tant qu’avocat généraliste, j’exerce dans un grand nombre de domaines du droit : le droit des contrats, le droit du travail, la responsabilité civile, les assurances privées et sociales, le droit de la construction, le droit des successions, le droit privé en général, etc.

Ma préférence ? Le droit des affaires. Il est extrêmement satisfaisant d’aider une personne lésée à récupérer un montant perdu injustement, ce d’autant plus que ce genre d’affaires soulève souvent des questions relativement techniques, que j’apprécie particulièrement.

Qui sont vos clients ?

Un avocat doit être capable de défendre les deux parties. Il m’arrive d’être aux côtés du travailleur face à son patron comme il m’arrive de défendre un employeur face à son salarié. Cette capacité à passer d’un rôle à l’autre me fait parfois dire que nous autres avocats sommes un peu schizophrènes dans l’âme.

Cela dit, je compare aussi la profession d’avocat à celle de médecin. Nous voyons de tout, les cas les plus faciles comme les plus difficiles.

Avez-vous choisi le droit à l’Université pour devenir avocat ?

Après trois jours en faculté de droit, je savais que j’allais exercer cette profession. Je n’ai jamais pensé faire un autre métier, cela s’est imposé à moi naturellement. 

Suite au bachelor, j’ai choisi comme orientations de master le droit des affaires et les professions judiciaires. La première par affinité, la seconde parce qu’elle me paraît incontournable quand on se destine à ce métier.

Quels sont les points forts de l’Université de Neuchâtel ?

J’étais un étudiant extrêmement participatif. Quand un professeur posait une question, il n’était pas rare que je lève la main. Une telle interaction était possible car les classes à Neuchâtel ne sont pas des auditoires de 400 personnes. Les professeurs sont accessibles et proches des étudiants, pendant les cours et après.

Aussi, j’estime qu’un atout indéniable de l’UniNE est sa taille et sa richesse, la seconde étant inversement proportionnelle à la première.

Et les points forts de votre cursus ?

A l’Université, j’ai acquis le fondement théorique de mon métier, une base indispensable pour affronter la pratique. En master, j’ai aimé suivre les séminaires thématiques… je me rappelle notamment du séminaire de négociation. Il me sert tous les jours, j’y ai appris des règles fondamentales.

Cependant, un Master en droit ne fait pas de son détenteur un avocat. Entre les études et la pratique, il y a un vrai pas à franchir. Lors de mon stage d’avocat, j’en ai pris pleinement conscience.

Quel est votre conseil pour un futur étudiant ?

Au risque de passer pour un moralisateur : vous payez des taxes universitaires, alors allez aux cours ! Vous pouvez lire autant de bouquins que vous voulez, un livre ne remplacera jamais un cours donné par un professeur passionné et passionnant.

Interview UniNE 2012

Retour

Découvrez d'autres parcours

Giovanni Foletti

Archéologue

Milena Boulianne

Assistante sociale

Marion Cattin

Brand Heritage Assistant

Vicente Anzellini

Géographe

Pauline de Montmollin,

Gestionnaire culturelle

Laura Sánchez Serrano,

muséologue

Anaïs Girard,

chargée de production

Erica di Nicola,

aménagiste du territoire

Stefano Anelli,

archiviste

Julienne Farine,

journaliste

Marlène Rieder,

chargée de communication culturelle

Jenny Leuba,

collaboratrice scientifique mobilité

Stéphane Donnet
Software Engineer

Alexandre Moser
Doctorant en médecine, médecin-assistant

Gregory Roth

Mathématicien

Julien Pourtet

Informaticien

Romain Bouteloup, botaniste

Noémie Linsig,

ethnobiologiste

Robin Dufour,

hydrogéologue

Noémie Lamon,

chercheuse en biologie

Jérôme Gremaud,

biologiste indépendant

Yasemin Hazinedar

avocate-stagiaire chez Reymond & Associés

Laurent Sigismondi

General Counsel

Simon Geinoz

Conseiller juridique

Nesa Zimmermann

juriste

Elsa Studer,

juriste

David Freymond,

avocat

Lise Tissot,

avocate

Serge Maillard

Journaliste, Responsable éditorial et codirecteur d’Europa Star, Genève

Johan Barbezat

Equity Derivatives Trader, Credit Suisse

Daniel De Marco

Responsable technique de l’information

Loïs Siggen Lopez

Journaliste

Katia Iglesias

Statisticienne

Eric Chevalley, psychologue chargé de recherche à la NASA

Joachim Marti,

spécialiste en économie de la santé

Julien Schiess,

gestionnaire de droits sportifs

Olivier Schwarz,

eBusiness Manager

Julien Rouèche,

analyste en fonds de placement