L'Université

Docteurs honoris causa

M. Raymond Trousson

Professeur émérite à l’Université libre de Bruxelles, actuel directeur de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, M. Raymond Trousson est un spécialiste mondialement reconnu de l’histoire littéraire du 18e siècle. Sa bibliographie se partage entre quelque 100 volumes publiés et 300 articles en revues. Outre la littérature belge, le Professeur Trousson a ses spécialités : l’histoire de l’utopie, de la libre pensée ou de la réception des grands auteurs. Mais c’est d’abord par ses études sur les trois grands hommes du 18e siècle - Voltaire, Rousseau et Diderot - qu’il s’est fait le mieux connaître en proposant, entre autres, les meilleures biographies actuelles de ces auteurs. La contribution de Raymond Trousson à l’étude historique de la pensée de Jean-Jacques Rousseau, à la fois historique et thématique, en fait un spécialiste incontournable du Citoyen de Genève. Son originalité repose sur l’intérêt qu’elle porte à la réception de l’œuvre de Rousseau, de ses contemporains jusqu’aux temps modernes.
 
Depuis vingt ans, entre conférences, ouvertures de colloques et collaborations aux Bulletins de l’Association JJR, M. Raymond Trousson travaille étroitement avec la Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel.
 
 

Ghislain de Marsily

Professeur émérite de l’Université Pierre et Marie Curie et de l’Ecole des Mines de Paris, membre de l’Académie des Sciences, M. Ghislain de Marsily a apporté une contribution exceptionnelle à la science hydrogéologique et à ses enjeux sociaux. Pionnier de l’utilisation des méthodes géostatistiques dans le cadre de la modélisation hydrogéologique, il étend, dans les années 1990, son champ d’étude à l’ensemble du cycle de l’eau. Il coordonne notamment un vaste programme de recherches interdisciplinaire sur le bassin de la Seine, impliquant une quinzaine de laboratoires. Il s’attaque par la suite au domaine des eaux continentales. Son concept de parc naturel hydrogéologique vise à protéger la qualité des eaux souterraines pour produire de l’eau potable de qualité sans avoir à la traiter. Le chercheur s’intéresse depuis lors à l’utilisation des ressources en eau pour alimenter une population mondiale en forte croissance.
 
Depuis de nombreuses années, Ghislain de Marsily entretient des relations étroites de travail avec le Centre d’Hydrogéologie et de Géothermie de l’Université de Neuchâtel (CHYN).
 
 
 

Giorgio Malinverni

Professeur honoraire de la Faculté de droit de l’Université de Genève, Juge auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme à Strasbourg, M. Giorgio Malinverni est une figure marquante du droit constitutionnel et du droit international. En 40 ans d’enseignement et de recherche universitaire, il a formé et transmis son savoir à des générations d’étudiants. Durant sa carrière, M. Malinverni a œuvré inlassablement pour le respect des droits de l’Homme et de la démocratie, en se consacrant en particulier à la protection des minorités nationales, des libertés et des droits économiques sociaux et culturels. Nombreuses et importantes sont les fonctions qu’il a occupées. Quelques exemples : juriste auprès du Comité international de la Croix-Rouge, membre et vice-président de la Commission de Venise, conseiller international auprès de la Cour constitutionnelle de Croatie.
 
Les liens tissés entre le Professeur Malinverni et l’Université de Neuchâtel ont perduré après son accession à la Cour européenne des droits de l’Homme. En sa qualité de Juge au titre de la Suisse, il y a régulièrement accueilli les étudiants de la Faculté de droit, dans le cadre du « séminaire de Strasbourg ».
 
 

Wayne Arthur Fuller

« Distinguished professor » émérite de l’Université d’Etat de l’Iowa, M. Wayne A. Fuller est un statisticien connu et reconnu pour son expertise dans des champs de recherche aussi variés que les séries temporelles, les erreurs de mesure, la théorie de l’échantillonnage et de l’économétrie. Son importante production scientifique – près de 200 articles parus dans des revues de très haut niveau - est là pour en témoigner. Wayne Fuller est le co-inventeur du test d’hypothèse de « Dickey and Fuller », un incontournable universellement connu pour l’analyse des séries chronologiques. Il est aussi l’auteur d’un ouvrage devenu référence dans le domaine des erreurs de mesure. Précurseur dans l’utilisation d’information auxiliaire dans l’estimation par enquête, Wayne Fuller a eu une influence considérable sur la pratique en statistique publique. Durant ces dernières années, les intérêts de M. Fuller se sont de plus en plus portés sur la théorie de l’échantillonnage.
 
Les échanges avec l’Institut de statistique de l’Université de Neuchâtel se sont développés ces dernières années, au fil des rencontres, conférences à Neuchâtel ou jurys de thèse, sur des sujets de plus en plus connexes comme l’échantillonnage équilibré et le calage, ou encore l’estimation dans des petits domaines.