L'Université

L'Université de Neuchâtel de 1999 à nos jours

Collaborez, faites preuve d'excellence...

D’humaniste qu’elle était il y a cent ans, l’Université de Neuchâtel – à l’instar de ses consœurs helvétiques – est devenue un maillon d’un réseau national d’institutions gouverné par la Confédération. L’influence de cette dernière n’a cessé de s’accroître. Aujourd’hui, elle affirme : « Collaborez et faites preuve d’excellence »…

Faculté des sciences
La Faculté des sciences, inaugurée en 2001

La signature, par la Suisse, de la Déclaration de Bologne les 18 et 19 juin 1999 a entraîné un changement radical du paysage de l’enseignement supérieur dans le pays. Les législations cantonales s’avèrent vite dépassées. La Confédération prépare de nouvelles bases constitutionnelles pour la formation, la recherche et l’innovation, tandis que Neuchâtel travaille à la révision de la Loi sur l’Université datant de… 1996. La nouvelle législation, qui entre en vigueur en 2003, accorde un rôle accru au recteur, fusionne les deux Conseils (de l’Université et rectoral) en un seul Conseil de l’Université, organe de contrôle et de soutien à l’égard du rectorat. Elle prévoit l’élaboration d’un mandat d’objectifs passé entre l’Université et le Conseil d’Etat et ratifié par le Grand Conseil.

L’exigence fédérale d’une collaboration renforcée entre institutions et de l’excellence dans les enseignements proposés a pour corollaire la création, en 2003, du réseau appelé « Triangle Azur », regroupant les universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel, et l’obligation de mettre l’accent sur des domaines d’excellence.