L'Université

Docteurs honoris causa 2009

Michael Screech

 

Dr honoris causa - Faculté des lettres et sciences humaines

Professeur honoraire de l'Université d'Oxford, « Senior Research Fellow » de All Souls College, professeur honoraire de l'University College de Londres, Michael Andrew Screech est un spécialiste de renommée internationale qui, depuis 2005, a enseigné chaque année à l'Université de Neuchâtel. Traducteur et exégète des auteurs majeurs de la Renaissance européenne et francophone (Erasme, Rabelais, Marot, Du Bellay, Montaigne), il a longtemps été membre du comité du prestigieux Warburg Institute et il est aujourd'hui l'un des plus éminents connaisseurs de la littérature du XVIe siècle.

Mikhaïl Gromov

Dr honoris causa - Faculté des sciences

Dr. de l'Université de St-Petersbourg, chercheur aux Etats-Unis et en France, Professeur à l'Institut des Hautes Etudes scientifiques à Bures-sur-Yvettes, Mikhaïl Leonidovitch Gromov, est un mathématicien de renomée internationnale, connu pour ses importantes contributions dans différents domaines de la géométrie, spécialement la géométrie métrique, la géométrie symplectique et la théorie géométrique des groupes. Il a notamment été lauréat du Prix Balzan en 1999, du Prix de Kyōto en 2002 et du Prix Abel en 2009.

Jean-Pierre Roth 

Dr honoris causa - Faculté des sciences économiques

Président de la direction générale de la Banque nationale suisse, président du Conseil d'administration de la Banque des règlements internationaux (2006-2009), liciencié de l'Université de Genève, docteur de l'Institut Universitaire des hautes études internationales de Genève et diplômé du prestigieux MIT, Jean-Pierre Roth, a été à la barre de la BNS lors d'événements marquants: introduction de l'Euro, attentats du 11 septembre, crise des subprimes. Il oeuvre pour le développement et l'approfondissement des relations internationnales de la Banque nationale et reste attaché à la poursuite d'une politique monétaire suisse indépendante.

Leonardo Boff

Dr honoris causa - Faculté de théologie

Théologien et philosophe, pionnier de la théologie de la libération au Brésil (réflexion humaine et scientifique sur la misère et la marginalisation), Leonardo Boff doit son renom à son engagement auprès des personnes défavorisées et son combat en faveur du respect des cultures plurielles et du développement des droits de l'Homme en Amérique latine. Dr honoris causa de Turin et de Lund, auteur de nombreux ouvrages, il a reçu le Prix Nobel alternatif en 2001 et participa au Forum social mondial à Porto Alegre.

Dans le cadre de sa venue à Neuchâtel pour recevoir le titre de docteur honoris causa de l'UniNE remis lors du Dies academicus, Leonardo Boff donnera une conférence
le vendredi 6 novembre 2009 à 18h30  
sur le thème:
"Quel sera le prochain pas pour l'humanité"
à l'Aula des Jeunes-Rives, Ls-Agassiz 1 à Neuchâtel

Robert Badinter

Dr honoris causa - Faculté de droit

Avocat au barreau de Paris et homme politique, Robert Badinter lie son nom à la défense de causes célèbres, comme celle de Patrick Henry. Militant pour les droits de l'Homme, il entre au parti socialiste dès 1971. Nommé garde des Sceaux et ministre de la Justice durant le premier septennat de François Mitterrand, il fait voter par l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort le 9 octobre 1981. Il est également à l'origine d'autres mesures telles que l'abrogation du délit d'homosexualité, la suppression de la Cour de sûreté de l'Etat et des tribunaux permanents des forces armées, l'élargissement du droit d'action des associations pour la poursuite des crimes contre l'Humanité et des infractions racistes. De 1986 à 1995, il préside le Conseil constitutionnel et dirige la commission d'arbitrage de la CEE sur la question yougoslave. Auteur de nombreux essais historiques et politiques, il est une référence pour tous les étudiants en droit pénal grâce à la rigueur de son argumentation privée de toute démagogie.