Fermer
images_bandeau_flsh_sociologie.jpg

Cédric Jacot

Thèse de doctorat

La mobilité sociale intergénérationnelle en Suisse. Des explications micro, méso et macrosociologiques.

Thèse acceptée le 9 novembre 2015 avec la mention "summa cum laude" à l'unanimité du jury:

Prof. Christian Suter, Université de Neuchâtel, directeur de thèse
Prof. André Berchtold, Université de Lausanne, rapporteur
Prof. Dominique Joye, Université de Lausanne, rapporteur.

Les recherches sur la mobilité sociale intergénérationnelle visent à déterminer dans quelle mesure la position sociale d'une personne dépend de celles de ses parents.
L'objectif de la présente thèse est de proposer des tentatives d'explication de la mobilité sociale intergénérationnelle en la replaçant dans son contexte social plus général. Pour ce faire, plusieurs niveaux d'analyse sont mobilisés et articulés: le niveau d'analyse microsociologique décrit les processus à l'oeuvre dans la transmission intergénérationnelle de la position sociale au sein de la famille; le niveau d'analyse mésosociologique spécifie comment ces processus micros sont modulés par l'entourage plus large, que ce soit le réseau social ou le quartier d'habitation; enfin, le niveau d'analyse macrosociologique met en évidence le rôle du contexte économique et politique.
La partie empirique de la thèse - constituée de quatre articles recourant à l'analyse secondaire d'enquêtes suisses et européennes - illustre comment ces différents niveaux d'analyse s'articulent à partir d'études spécifiques du processus de mobilité sociale intergénérationnelle.
En conclusion est développé l'apport de la mise en relation de différents niveaux d'analyse pour le champ de recherches sur la stratification et la mobilité sociales.

Mots Clés : Mobilité sociale, Méthodes quantitatives, Stratification sociale, Niveaux d’analyse.  

Retour

Docteur ès lettres

Intérêts de recherche

  • Sociologie de la mobilité sociale
  • Modélisations mathématiques en sociologie
  • Analyse statistique des données catégorielles