Fermer

Obstacles

Les processus de  mobilité rencontrent potentiellement certains  obstacles, par exemple:

 

  • la crainte des chercheur-e-s d'être « oublié-e-s » par le marché académique national durant leur séjour ;
     
  • Les problèmes logistiques liés aux déplacements
     
  • les lacunes en matière de sécurité sociale des séjours à l'étranger, notamment lorsqu'ils sont financés par des bourses et des subsides ;
     
  • les difficultés de combiner mobilité et vie de couple et de famille.
     

Face à ces obstacles, une définition plus ouverte de la mobilité est revendiquée. Il y a effectivement d'autres façons d'être mobile. Le développement actuel des technologies de l'information permet notamment des coopérations internationales et le développement de réseaux ne reposant plus uniquement sur les déplacements des personnes pedant de longues périodes.

Il convient de manière générale de pondérer  «  l'exigence de mobilité  »  et de se poser de bonnes questions en fonction de sa situation spécifique: partir pour quoi? Quand partir? Quelle plus-value? Quelles implications ou  quels sacrifices?