Fermer
litteratures_banniere.jpg

Présentation de la Maison des littératures - MALIT

Soucieux de partager leur passion, les professeurs de littérature de l'Université de Neuchâtel ont mis sur pied un Master original en 2007, puis ont fondé une Maison des littératures (MALIT) en 2008, afin de promouvoir très largement les échanges entre les auteurs, les étudiants et le public. Les littératures allemande, anglaise, espagnole, française, italienne, ainsi que les littératures de l'Antiquité et du Moyen Age en font partie. Lancé en 2007, le Master en littératures fonctionne dès cette rentrée à plein régime. L'Université de Neuchâtel est seule à proposer ce cursus résolument tourné vers l'ouverture au monde.

La différence tient à un « s » : Master en littératures. Elles sont en effet plusieurs à joindre leurs forces pour donner naissance à une formation unique en son genre en Suisse. Les littératures française et francophone, italienne, allemande, espagnole et hispano-américaine, anglaise et américaine, de l'Antiquité et du Moyen Age se sont donné la main pour lancer à l'automne 2007 un master propre à l'Université de Neuchâtel. Sa particularité ? Le panachage. Car si l'étudiant peut aborder toutes ces littératures dans le tronc commun de son cursus, il a ensuite la possibilité de se concentrer sur l'une d'elles ou quelques-unes d'entre elles en fonction de ses intérêts.

Les différentes littératures sont ainsi envisagées comme le creuset au sein duquel notre culture occidentale s'est modelée. Point de cloisons dans cette entreprise. Les enseignants et chercheurs unissent leurs forces pour donner une image de l'activité littéraire à la fois globale et diversifiée. Les objectifs sont évidemment scientifiques, mais aussi éthiques, puisqu'il y va de l'ouverture à l'autre. Car si le rôle des sciences sociales consiste à mettre en lumière le fonctionnement de la société, la littérature sert quant à elle à lui donner du sens. A travers elle, le citoyen est appelé à mieux comprendre le monde dans lequel il vit. C'est dans cette idée d'ouverture que s'est construite, autour du Master, la Maison des littératures (MALIT). Réunissant cinq instituts liés aux littératures, la MALIT offre une visibilité au travail des chercheurs en mettant sur pied colloques, cycles de films, conférences, salons littéraires et autres manifestations publiques.