Fermer
ISLC5.gif

Base de données lexicographiques panfrancophone

La Base de données lexicographiques panfrancophone (BDLP) est un projet d'envergure internationale qui s'inscrit dans l'entreprise du Trésor des vocabulaires français, lancée par le professeur Bernard Quemada dans les années 1980. La BDLP est actuellement en voie de réalisation pour de nombreux pays et régions francophones, mais d'autres équipes se préparent à s'y associer. L'objectif est de constituer et de regrouper des bases représentatives du français de chacun des pays et de chacune des régions de la francophonie. Les bases de données sont conçues de façon à pouvoir être interrogées de façon séparée ou comme un seul corpus et à servir de complément au Trésor de la langue française informatisé, implanté au Centre Analyses et traitements informatiques du lexique français (ATILF) de Nancy.

Le Centre de dialectologie et d'étude du français régional de l'Université de Neuchâtel héberge l'antenne suisse du Trésor des vocabulaires français (TVF) qui, en collaboration avec des institutions analogues en Belgique, au Québec et en France, recense et analyse le vocabulaire français sous l'angle de la variation géographique. Le TVF alimente une banque de mots documentant le français régional de Suisse romande. Financé par l'Office fédéral de l'éducation et de la science (OFES), le TVF a élaboré le volet suisse romand de la Banque de données lexicographiques panfrancophone (BDLPSuisse). Actuellement le projet est soutenu par la Loterie Romande et l'Association William Pierrehumbert (Neuchâtel).