Fermer
_flsh_archeologie_choix.jpg

Bibliothèques

  • Bibliothèque du Laténium

    Les ouvrages concernant l'archéologie pré- et protohistorique se trouvent à la bibliothèque du Musée du Laténium, au 1er étage. Les ouvrages doivent être consultés sur place, le prêt direct n'étant autorisé que dans des cas exceptionnels (uniquement en présence d'un/e collaborateur/trice de l'Institut). Une carte d'accès est indispensable et doit être demandée au secrétariat du Laténium.

    Collections

    Le fonds de la bibliothèque se compose d'environ 6'500 ouvrages (accroissement annuel de l'ordre de 200 titres), de 183 périodiques et de plus de 4'000 brochures dont la classification est en cours. Tous les livres et revues sont répertoriés dans le catalogue du réseau des bibliothèques de Suisse occidentale (www.rero.ch).

    Equipement

    La bibliothèque dispose de :

    • 16 places de travail,
    • 5 postes de travail informatisés comprenant l'accès à Internet et aux différents catalogues électroniques, ainsi que des programmes de dessin (Photoshop, Illustrator, InDesign).

    Contact
    Université de Neuchâtel                                             Tél. : +41/(0)32.889.89.20
    Institut d'archéologie                                                   Fax : +41/(0)32.889.62.86
    Chaire d'archéologie préhistorique
    Laténium - Parc et Musée d'archéologie
    Espace Paul Vouga
    CH-2068 Hauterive

    REGLEMENT, HEURES D'OUVERTURE ET DIRECTIVES

    Message de M. Marc-Antoire Kaeser, directeur du Laténium-Parc et musée d'archéologie :

    "Je me permets de vous rappeler qu'en accord avec l'Institut d'archéologie et afin de garantir le meilleur service possible pour tous, notre bibliothèque s'est dotée d'un nouveau règlement, qui est bien sûr affiché en bonne place, mais dont je me permets de vous envoyer copie ci-joint. ( règlement )".

    Je vous invite à consulter attentivement ce règlement: c'est en le respectant que nous pourrons faciliter la gestion de cette bibliothèque - un travail capital, entièrement pris en charge par l'Institut d'archéologie, et dont nous profitons tous.

    Parmi les divers points de ce règlement, il en est un sur lequel j'aimerais attirer tout spécialement votre attention : si vous venez à la bibliothèque le week-end, veuillez absolument signaler votre arrivée et votre départ au personnel du desk. Ce détail apparent a des incidences capitales pour la sécurité. Et c'est seulement si chacune et chacun d'entre nous respecte scrupuleusement ce genre de règles que nous pourrons maintenir l'ouverture de la bibliothèque le week-end.

    En vous remerciant de l'attention que vous voudrez bien porter à ce message et avec mes salutations cordiales".

    Marc-Antoine Kaeser
    Directeur du Laténium - Parc et musée d'archéologie
    Professeur associé à l'Université de Neuchâtel

  • Bibliothèque de la Faculté des lettres et sciences humaines

    La majorité des ouvrages en archéologie de la Méditerranée antique se trouvent à la
    bibliothèque de la Faculté des lettres et sciences humaines

    ressources on line

  • Salle Henri Seyrig

    La bibliothèque Henri Seyrig concerne l'archéologie gréco-romaine et contient, notamment, de nombreux ouvrages de numismatique. Elle se trouve dans la salle 2.O.12, au 2e étage du bâtiment de la Faculté des lettres et sciences humaines. Pour y accéder, il faut s'adresser au titulaire ou aux assistants de la chaire d'archéologie de la Méditerranée antique.

    Henri Seyrig est né à Héricourt en 1895 et mourut à Neuchâtel en 1973. Numismate, archéologue et historien français de l'Antiquité, Henri Seyrig avait, par ses origines familiales et par son mariage, des attaches très solides avec la Suisse romande et plus particulièrement avec Neuchâtel. Aussi est-ce à Neuchâtel qu'il vint s'installer en 1967 après une longue carrière d'archéologue militant, en Grèce d'abord, puis surtout au Proche-Orient. Dès 1929, en effet, cet ancien membre et secrétaire de l'Ecole française d'Athènes, devenait directeur des Antiquités de Syrie et du Liban (alors sous mandat français). Après la guerre et pendant plus de vingt ans, il dirigea l'Institut français d'archéologie de Beyrouth, centre fécond de recherches très diverses dont il fut, le plus souvent, l'inspirateur direct et le guide.

       

    L'oeuvre d'Henri Seyrig dans le domaine de la numismatique

    Dans le domaine de la numismatique - qui n'a été, pour ce savant d'envergure, qu'un terrain de chasse parmi d'autres - Henri Seyrig s'est signalé par des études sur des Trésors du Levant anciens et nouveaux (titre de son dernier livre, paru l'année de sa mort) et plus encore par des mémoires sur le monnayage d'un certain nombre de cités d'Asie Mineure et de Syrie à l'époque hellénistique. Ces mémoires, publiés dans des recueils commémoratifs ou dans des périodiques tels que la Revue Numismatique et Syria, ont profondément renouvelé la connaissance qu'on avait jusque-là de maint atelier monétaire municipal ou royal et ouvert de larges perspectives historiques.

    La bibliothèque Henri Seyrig

    La bibliothèque scientifique d'Henri Seyrig, dont le coeur est constitué par de très nombreux et souvent magnifiques ouvrages de numismatique, est aujourd'hui, grâce à l'appui financier de la Confédération et de l'Etat, propriété de l'Université de Neuchâtel, à laquelle un droit de préemption avait été accordé. Intégré dans les collections de l'Institut des Sciences de l'Antiquité, où est donné régulièrement un cours de numismatique antique, cette précieuse bibliothèque est un instrument de travail très apprécié de tous les antiquisants neuchâtelois et profite largement aussi, par le biais du prêt interurbain, aux professeurs, étudiants et amateurs des autres parties du pays, voire de l'étranger.

    Pour en savoir plus : D. Knoepfler, "De la Grèce au Proche-Orient avec Henri Seyrig", BCH, 119, 1996