Fermer
_flsh_archeologie_choix.jpg

Métallurgie en Afrique

origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire

Projet financé par la Fondation Suisse-Liechtenstein (SLSA), dirigé par :
Vincent Serneels, Prof. au Département de Géosciences, Université de Fribourg, associé à l'Université de Ouagadougou d'une part, et par Denis Ramseyer, chargé d’enseignement à Institut d'archéologie de l’Université de Neuchâtel, associé à l'Université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan d'autre part.

Description du projet 2010 - 2015

Le fer a joué un rôle central dans le développement des sociétés traditionnelles de l'Afrique avant l'ère coloniale. La généralisation du fer pour la production des armes et des outils agricoles représente un changement majeur au sein de ces sociétés. Les amas de scories formés au cours de la production primaire du fer ainsi que les restes de fourneaux sont des vestiges archéologiques fréquents dans la région des savanes au Sud du Sahara et les sites repérés témoignent de l'importance et de la complexité de l'industrie sidérurgique qui s'est développée en Afrique de l'Ouest au cours des trois derniers millénaires. Ces sites sont menacés par l'extension de l'agriculture, des villes et des villages. Un recensement systématique des données archéologiques, une mise en place d'une politique de protection et de mise en valeur de ce patrimoine et la fouille de structures encore en place sont les objectifs prioritaires visés.

Le projet vise aussi à créer un réseau d'échange entre les équipes concernées, en Afrique et en Europe, pour confronter les expériences de recherche dans le but d'améliorer les méthodes de travail, sur le terrain et en laboratoire. La formation des jeunes chercheurs africains est sur ce plan un enjeu primordial. Dans ce but, il est prévu de mener à bien des recherches dans deux pays, le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire, en partenariat avec des archéologues des universités de Ouagadougou et d'Abidjan, en impliquant des jeunes chercheurs et étudiants suisses et africains. Le projet est soutenu par l'UNESCO qui l'a inscrit sur la liste des activités liées à l'Année internationale du rapprochement des cultures (2010).

Programme d'intervention

Deux campagnes de terrain ont eu lieu en 2011 et 2012 à Korsimoro (Burkina Faso) ainsi que deux campagnes en 2013 à Siola et en 2015 à Doumbala (Côte d’Ivoire). Ces interventions comportent l'étude complète d'au moins un site de réduction complexe, incluant le relevé topographique général, des sondages stratigraphiques et des fouilles de bas-fourneaux. Les fouilles au Burkina permettront de compléter la documentation réunie au cours des précédentes décennies. Celles de Côte d'Ivoire apporteront un premier éclairage sur le sujet. Une trentaine de personnes (étudiants, doctorants, chercheurs et professeurs), africaines et suisses, prennent part à ces différentes campagnes de terrain.

Institution partenaire au Burkina Faso :

Département d'Histoire et d'Archéologie (DHA) de l'Université de Ouagadougou (Burkina Faso). Responsables : Dr. L. Koté et Dr. L. Simporé.

I nstitution partenaire en Côte d'Ivoire :

Institut des Sciences Anthropologiques et de Développement (ISAD) de l'Université Félix Houphouët-Boigny, Cocody-Abidjan (Côte d'Ivoire). Responsable : Dr. T. H. Kiénon-Kaboré,

Extension du partenariat

L’étude de la métallurgie ancienne en Afrique de l’Ouest est aujourd’hui intégrée à un projet plus vaste qui vise à relancer le développement des Sciences Humaines en Côte d’Ivoire. Plusieurs autres institutions collaborent ainsi à nos travaux.

En Côte d’Ivoire :
•    Le PASRES (Programme d'Appui Stratégique à la Recherche Scientifique) à Adiopodoumé,
•    Le CSRS (Centre Suisse de Recherches Scientifiques) à Adiopodoumé),
•    L'Ambassade de Suisse en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso, à Abidjan,
•    Le Musée des Civilisations, à Abidjan.

En Suisse :
•    L’Institut d'Ethnologie de l'Université de Neuchâtel,
•    Le Laténium, Parc et musée d'archéologie de Neuchâtel.

Deux expositions ont été montées au Musée des Civilisations, en partenariat avec le Musée du Laténium, avec l’aide de l’Université d’Abidjan et le financement de l’Ambassade de Suisse à Abidjan : « Un peu plus proche, un peu plus lointain » (2009) et « Entre présent et passé » (2013).

Ce partenariat se concrétise également par des échanges d’étudiants et doctorants ivoiriens et neuchâtelois :
2 mémoires de masters sur des sujets ivoiriens ont été soutenus en 2012 et 2013 à l’Institut d’Ethnologie et à l’Institut d’archéologie de l’Université de Neuchâtel ;
2 bourses de la Confédération ont été octroyées à deux jeunes chercheurs ivoiriens qui ont séjourné 2 et 3 ans à l’Université de Neuchâtel (2011 – 2013), l’un à l’Institut d’archéologie, l’autre à l’Institut d’Ethnologie.
2 boursières ivoiriennes séjourneront à Neuchâtel en 2014 et 2015 dans le cadre d’une préparation de thèse de doctorat en ethnologie pour l’une, d’une formation en muséographie pour l’autre.
Une fouille-école en  archéologie réunissant 30 étudiants de l’Université Félix Houphouët-Boigny a été mise sur pied en mai 2013 dans la région de Toumodi grâce à un don de la Fondation Famille Vontobel.

Bibliographie :

KABORE-KIENON, H., KOTE, L., KOUASSI, S., RAMSEYER,D., SERNEELS, V. et SIMPORE, L.  2011. - Prospections archéologiques 2010 dans la région de Toumodi et de Khorogo (Côte d'Ivoire).  In SLSA, Jahresbericht 2010 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, 47-54.
SERNEELS, V., KIENON-KABORE, H., KOTE, L., KOUASSI, S., RAMSEYER, D. et SIMPORE, L.  2012. - Origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Premiers résultats sur le site sidérurgique de Korsimoro (Sanmatenga, Burkina Faso). ).  In SLSA, Jahresbericht 2011 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, 23-54.
SERNEELS, V., KIENON-KABORE, H., KOTE, L., KOUASSI, S., MAUVILLY, M.,  RAMSEYER, D. et SIMPORE, L. 2013. -   Origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Premiers résultats sur le site sidérurgique de Siola (Kaniasso, Denguélé, Côte d’Ivoire). In SLSA, Jahresbericht 2012 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, 113-143.
SERNEELS, V., KIENON-KABORE, H., KOTE, L., KOUASSI, s., RAMSEYER, D. et SIMPORE, L. 2012
Origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Premiers résultats sur le site sidérurgique de Korsimoro (Sanmatenga, Burkina Faso). ). In : SLSA, Jahresbericht 2011 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, pp. 23-54.
SERNEELS, V., KIENON-KABORE, H., KOTE, L., KOUASSI, s., MAUVILLY, M., RAMSEYER, D. et SIMPORE, L. 2013
Origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Premiers résultats sur le site sidérurgique de Siola (Kaniasso, Denguélé, Côte d’Ivoire). In SLSA, Jahresbericht 2012 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, pp. 113-143.
SERNEELS, V., DONADINI, F., KIENON-KABORE, H., KOTE, L., KOUASSI, s., RAMSEYER, D. et SIMPORE, L. 2014
Origine et développement de la métallurgie du fer au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Avancement des recherches en 2013 et quantification des vestiges de Korsimoro (Burkina faso). In SLSA, Jahresbericht 2013 (rapport annuel de la Fondation Suisse-Liechtenstein pour les recherches archéologiques à l’étranger), Tamedia, Zurich, pp. 65-112.
 

 

 

 
butte de scories

 

 
 fourneau de raffinage