Fermer
_flsh_archeologie_choix.jpg

La louve d'Avenches

La louve d’Avenches : un bas-relief unique et encore mystérieux

Ilaria Verga, assistante-doctorante à la Chaire d’Archéologie de la Méditerranée antique à l’Université de Neuchâtel, mène actuellement une thèse portant sur l’analyse de trois demeures romaines situées au Sud du Canton Tessin sous la direction du Prof. H. Dridi.

Le bas-relief représentant la légende de la louve romaine, épisode-clé de la fondation de Rome, a été mis au jour en 1862 dans la cour ouest du Palais de Derrière la Tour à Avenches. Dès sa découverte il a suscité l’intérêt de plusieurs chercheurs en raison de la puissance symbolique du thème iconographique représenté.

L’étude, menée dans le cadre d’un mémoire de Master en Archéologie soutenu en 2013, a permis d’analyser le bas-relief principalement du point de vue iconographique et technique.
Sa richesse de détails représente jusqu’aujourd’hui un unicum dans le panorama des bas-reliefs  représentant la louve romaine recensés dans les provinces transalpines.

L’analyse technique du bloc a entre autre permis de découvrir qu’il n’a pas été spécialement conçu pour accueillir la représentation de la louve romaine mais que celle-ci représente la dernière phase d’utilisation. Si les éléments recueillis tout au long de la recherche ne permettent pas de proposer une reconstitution du monument dans lequel le bas-relief a été placé, il a toutefois été possible de dresser une étude assez complète de cette importante pièce du Musée Romain d’Avenches.

BPA 55 2013, pp. 7-83.

http://aventicum.org/index.php/fr/publications/bulletin-association-pro-aventico