Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Recherche

La recherche occupe une place de premier plan à l'Institut d'histoire de l'université de Neuchâtel. La diversité des axes de recherche suivis par des équipes dynamiques est l'un des principaux atouts de l'Institut, qui entend dépasser l'opposition entre histoire locale et histoire internationale en interrogeant les objets à la lumière des paradigmes récents de la recherche historique, et surtout pratiquer une approche comparative et interdisciplinaire, autour de quelques pôles thématiques structurants qui n'excluent pas d'autres sujets de recherche.

L'histoire économique et sociale de la région de Neuchâtel jouit d'une longue et riche tradition à l'Institut d'histoire et donne lieu à des travaux portant sur l'histoire de l'horlogerie et de l'industrie, des transports et de l'immigration, mais aussi plus largement l'histoire des banques suisses ou du tourisme. Plus récemment, l'intérêt s'est aussi porté sur l'histoire sociale des sciences, et notamment de l'ethnologie en Suisse. La culture matérielle est un autre pôle important au sein de l'Institut, et fait l'objet de recherches qui mettent l'accent sur la circulations des biens, mais aussi la construction sociale des catégories du luxe et de la distinction. Les approches combinant sources écrites et traces archéologiques ont permis une lecture neuve de l'histoire médiévale de Neuchâtel. Enfin, l'histoire sociale des religions et l'anthropologie historique sont devenus un pôle central de recherche à l'université de Neuchâtel début 2010 avec le lancement de programmes de recherche autour de l'histoire de la Réforme neuchâteloise au miroir de la Confédération, de l'histoire des controverses religieuses en Europe ou encore des répercussions de la révolution scientifique du XVIIe siècle sur le discours et les savoirs religieux.

Ces recherches font régulièrement l'objet de publications et permettent aussi à de nombreux doctorant-e-s de préparer une thèse de doctorat ès lettres ou sciences humaines au sein de l'Institut. Le soutien financier du FNS à plusieurs projets de recherche en cours permet en outre le financement de nombreux postes supplémentaires et favorise les échanges internationaux. Enfin, l'Institut d'histoire attache une grande importance à orienter les étudiant-e-s de master vers des sujets de recherche inédits pour leur mémoire de fin d'études.