Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Prof. Philippe Marguerat

Professeur honoraire en histoire contemporaine

Biographie

Né le 21 juillet 1941 à Neuchâtel. Licence ès lettres classiques de Neuchâtel (1964). Archiviste-paléographe, promotion 1968 de l'Ecole nationale des Chartes, élève-titulaire de l'Ecole pratique des Hautes Etudes, Paris (1964-67), HEI à Genève (diplôme 1972), boursier du fonds national (1970-72), professeur d'histoire générale moderne et contemporaine à l'Université de Neuchâtel (dès 1972), docteur es lettres (1977), doyen de la Faculté des lettres (1985-87), président du Conseil rectoral (1986-87), président du Sénat de l'Université de Neuchâtel (dès 2001), membre du Comité de rédaction de "Relations internationales", Paris, et de la Commission nationale des documents diplomatiques suisses, Berne.

Quelques publications

  • MARGUERAT Philippe, "Collaboration ou neutralité économique? La neutralité suisse sous le feu des rapports Bergier", dans CHENAUX Jean-Philippe (dir.) et CHARGUERAUD Marc-André et alii, Les Conditions de la survie. La Suisse, la Deuxième mondiale et la crise des années 90, Lausanne, Cahiers de la Renaissance vaudoise, 2002, pp. 171-183.
  • MARGUERAT Philippe, "Le commerce extérieur suisse entre l'Allemagne et l'Outre-mer, 1939-1945", in Mélanges A. Lasserre, Lausanne, Payot, 1999.
  • MARGUERAT Philippe, "Les investissements français dans le bassin danubien durant l'entre-deux guerres: pour une nouvelle interprétation", dans Revue historique, tome CCCVI/1, no 629, Paris, PUF, janvier 2004, pp. 121-162.
  • MARGUERAT Philippe, "Or allemand, BNS et dissuasion, 1940-1945", dans Guerres et Paix, Mélanges J.C. Favez, Genève, Georg, 2000.
  • MARGUERAT Philippe, "Banques mixtes et grandes entreprises industrielles en Allemagne, 1880-1913", dans Ph. Marguerat, L. Tissot, Y. Froidevaux (éds.), Banques et entreprises industrielles en Europe de l'Ouest, 19e-20e siècles, Genève, 2000, pp. 29-58.

Professeur honoraire