Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Philippe Hebeisen

La construction des polices d'Etat en Suisse occidentale. Acteurs, pratiques et images de la gendarmerie et de la police de sûreté dans le canton de Neuchâtel (1848-1914).

Thèse en cotutelle sous la direction des professeurs Laurent Tissot (Université de Neuchâtel) et Jean-Noël Luc (Université Paris IV-Sorbonne).

Mon projet de thèse se propose d’étudier la construction et le fonctionnement des polices d’Etat (« polices cantonales » – gendarmeries et plus tard polices de sûreté) en Suisse romande. Ce travail porte non seulement son regard sur les institutions mises en place dans le canton de Neuchâtel, mais les compare également avec les corps de police des cantons voisins (Berne, Fribourg, Vaud) afin d’insérer la problématique dans un espace et un cadre d’analyse plus large. Le second angle d'approche est celui de l'histoire sociale, notamment par le biais de l'étude de la composition des corps de gendarmerie et de la police de sûreté, afin de retracer les carrières des policiers, du simple gendarme au commandant. Ma recherche s’articule autour de trois grands axes – institutions, acteurs, pratiques – afin de montrer en quoi l’institution fait le policier et comment le policier fait la police.
 
Depuis 2006, je suis également le responsable (direction éditoriale, recherche de fonds, représentation) du Dictionnaire du Jura / Lexikon des Jura sur internet (DIJU) à www.diju.ch. Ce projet du Cercle d’études historiques (co-président depuis 2009) de la Société jurassienne d’Emulation est réalisé ave le soutien de l’Institut d’histoire de l’Université de Neuchâtel.

Doctorant en histoire contemporaine

Contact

Domaines de recherche

  • Histoire de la police (gendarmeries et polices de sûreté)
  • Prosopographie des gendarmes et policiers
  • Histoire comparée de la construction des polices en Suisse romande
  • Histoire sociale de la Suisse 19e-début 20e siècles


Titres et distinctions

  • 2011 : Prix de l'Assemblée interjurassienne
  • 2008 : Formation certificative en « Méthodologies de la recherche en histoire sociale », Université catholique de Louvain (B)
  • 2006 : Prix de la Fondation Alice Grossenbacher
  • 2004 : Prix Fritz Kunz d’histoire, Université de Neuchâtel
  • 2004 : Licence ès lettres et sciences humaines (histoire, archéologie, philosophie), Université de Neuchâtel