Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Francesco Garufo

Mes travaux de recherche ont principalement porté sur l’histoire des migrations et, de manière générale, sur l’histoire économique et sociale de la Suisse, notamment à travers le cas de l’horlogerie. Je me suis également intéressé à l’histoire du sport et plus particulièrement du football. Ces centres d’intérêt ont également fait l’objet de divers enseignements : histoire des migrations, aux XIXe et XXe siècle dans des perspectives internationales, histoire du travail et de la Révolution industrielle, histoire du sport, mais aussi historiographie et méthodologie, dans le cadre du cours-séminaire d’introduction aux études d’histoire.

Actuellement, je prépare, en collaboration avec Christelle Maire (SFM), une exposition intitulée « L’étranger à l’affiche : identité et altérité dans l’affiche politique suisse (1918-2010) » qui aura lieu sur les Jeunes Rives de Neuchâtel d’avril à septembre 2013, dans le cadre des manifestations Neuchàtoi. Par ailleurs, je démarre un projet de recherche sur l’histoire de la psychologie du travail à travers ses applications dans les secteurs étatisés de plusieurs pays (titre provisoire « Psychologie du travail et secteur public : une science « prête à l’emploi »). Quelles sont les pratiques soutenues par les pouvoirs publics ? Comment le travail doit-il être géré dans une entreprise contrôlée par l’Etat ? Quels sont les acteurs du transfert de la recherche vers son application ? Ce sont là les questions auxquelles il s’agira de répondre dans une perspective de comparaison internationale.

Thèse de doctorat

Ma thèse de doctorat, intitulée « L’emploi du temps : l’industrie horlogère suisse et l’immigration (1930-1980) », a eu pour ambition de contribuer aux débats centraux de l’histoire des migrations à travers une démarche variant les perspectives. Il s’agit par conséquent d’une approche transversale, multipliant les focales adoptées, et donc les outils conceptuels et méthodologiques employés, pour décrire le fonctionnement de l’immigration dans une industrie. Différents paramètres intervenant dans le processus sont pris en compte, depuis les politiques migratoires étatiques et sectorielles, qui décident de la régulation générale, jusqu’aux parcours des migrants, en passant par les pratiques des entreprises. Cette démarche est appliquée sur quatre questions centrales : la première concerne la liberté relative des migrants et des entreprises face aux contraintes que constituent les politiques publiques et industrielles ; la deuxième question est celle du poids de la nationalité, qui permet également de mettre en évidence d’autres clivages, notamment celui du sexe ; le troisième point réévalué est celui de l’impact sur l’économie et sur l’évolution technologique ; enfin, les rapports entre les migrations à proprement parler et un marché local du travail immigré mettent en évidence l’importance de la prise en compte de l’élément spatial pour compléter une approche sectorielle.

Maître-assistant

Contact

Espace Louis Agassiz 1
CH-2000 Neuchâtel
Bureau B.1.N.08
+41 32 718 17 47
francesco.garufo@unine.ch

Enseignement

Domaines de recherche

  • Histoire des migrations
  • Histoire économique et sociale

Titres et distinctions

  • 2012 : Prix Gaïa
  • 2011 : Doctorat ès lettres et sciences humaines de l'université de Neuchâtel
  • 2005 : Master post-grade « Histoire des économies et des sociétés industrielles » à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (France).
  • 2002 : Licence ès Lettres, branche A archéologie classique, branche B histoire, branche C sciences politiques