Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Arnaud Besson

Après des études en histoire antique et médiévale à l'Université de Neuchâtel et à la Freie Universität de Berlin, j'occupe depuis octobre 2011 le poste d'assistant en histoire ancienne pour la chaire du professeur Jean-Jacques Aubert.

Thèse de doctorat

La Constitutio Antoniniana et l'évolution du droit de cité romain à l'époque impériale. IIe-Ve siècle p.C.

Aussi connue sous le nom d’édit de Caracalla, la Constitutio Antoniniana, fit de tous les habitants de l’Empire des citoyens romains, faisant aussi du droit de cité romain le droit de tous en 212 de notre ère. De nombreuses questions entourent cet événement, à commencer par tenter d’identifier l’impact réel de cette mesure. Comment l’État romain gère-t-il le remplacement de l’ancien droit ? Comment la condition des anciens et des nouveaux citoyens évolue-t-elle ? Comment les affranchis ou les pérégrins peuvent-ils devenir citoyen après 212 ?

Au niveau de l’historiographie, la question de la citoyenneté romaine a été traitée de manière extensive pour la période républicaine et bien étudiée sous le Haut-Empire par des auteurs comme Claude Nicolet, Sherwin-White, ou Gardner. Pour la période impériale proprement dite, il n’y a pas de monographie de référence. Or, en consultant des ouvrages récents on se rend compte qu’il subsiste de nombreux questionnements et positions contradictoires.

Cette thèse, à mi-chemin entre histoire sociale et histoire du droit, a pour ambition d’apporter une vision synthétique dans un domaine mouvant et devrait pallier à un manque réel dans l’histoire de la citoyenneté romaine à l’époque impériale, soit entre les IIe et Ve siècles p.C. Elle devrait contribuer à éclaircir nos connaissances sur l’évolution du droit romain et sur celle du statut des citoyens.

Autres domaines

Historiographie neuchâteloise

Mon mémoire de master intitulé Le Moyen Âge mythique des Neuchâtelois : la Chronique des Chanoines et autres textes apocryphes a démontré le caractère apocryphe de la Chronique des chanoines et des Mémoires de Montmollin, deux textes d’une importance cruciale dans la constitution d’une identité historique imprégnée d’helvétisme pour la jeune République de Neuchâtel au XIXe siècle. Ces œuvres ont, de plus, empoisonné l’historiographie locale en colportant et même en affermissant toute une série de mythes allant des hauts faits d’armes médiévaux à l’existence d’une cité romaine d’importance sur le site de Neuchâtel. Ce travail, encore développé, a été publié chez Alphil-Presses universitaires en 2014 (voir la publication).

C’est à la suite de ces recherches que j’ai pris part à différents colloques et contribué à plusieurs publications dans le domaine de l’historiographie neuchâteloise.

Reacting to the Past

Mis en place en 2009 à Neuchâtel, Reacting to the Past est une forme d’enseignement alternative que nous sommes les seuls à offrir en Europe. Il s’agit d’un jeu élaboré, situé dans le passé, dans lequel les étudiants assument des rôles reposant sur des textes classiques de l’histoire des idées. La méthode cherche à replonger les étudiants dans le passé et à promouvoir la confrontation avec de grandes idées, elle vise à améliorer leurs compétences intellectuelles et académiques. Lancé par le Barnard College en 1996, le projet est supporté par un consortium de collèges et d’universités américaines. Accès au site officiel du programme Reacting to the Past.

Projets

CIHDDR

Le Centre Interfacultaire d’Histoire du Droit et de Droit Romain (CIHDDR) a pour but de valoriser et développer des collaborations interdisciplinaires sur des thèmes pouvant être abordés à la fois par des historiens et des juristes. Cette passerelle réunit plusieurs enseignantes et enseignants de la Faculté de droit et de la Faculté des lettres et sciences humaines pour des workshop et d'autres activitiés communes aux domaines de l'histoire et du droit.

 

Assistant doctorant

Domaines de recherche

Affiliations

Centre Interfacultaire d'Histoire du Droit et de Droit Romain (CIHDDR)

Titres et distinctions

  • 2012 : Prix Fritz Kunz de la Société d’histoire et d’archéologie du canton de Neuchâtel
  • Master ès Lettres et sciences humaines (Histoire ancienne et médiévale, Littérature française), mention Excellent
  • 2011 : Prix Werner Günther, récompensant les meilleures moyennes

Contact

Espace Louis Agassiz 1
CH-2000 Neuchâtel
Bureau B.2.O.14
Tél. +41 32 718 17 84

Profil Academia.edu