Fermer
_flsh_geo_choix.jpg

Evaluation de l’efficacité de la vidéosurveillance/vidéoprotection aux Pâquis, à Genève

Depuis l’automne dernier, la police cantonale genevoise a installé des caméras de vidéoprotection dans une partie du quartier des Pâquis. Afin de mesurer l’efficacité de ce dispositif, le département de la sécurité et de l’économie a mandaté l’Université de Neuchâtel. Dans ce cadre, l’Université souhaite recueillir l’avis de la population genevoise en interrogeant non seulement des habitants du périmètre concerné, mais également d’autres personnes qui peuvent être amenées à fréquenter ce quartier ou qui ont des attentes, mais peut-être aussi des doutes par rapport à un tel dispositif. 

 
En savoir plus sur le projet :
 
Les résultats seront analysés par l’Université de Neuchâtel et les premières conclusions seront livrées en octobre 2015. Elles feront l’objet d’un examen par la direction de la police et du département de la sécurité et de l'économie, afin de dégager des orientations, dont certaines pourraient être mises en œuvre l’an prochain s’il s’agit de corriger des points particuliers du dispositif actuel.
Le système de vidéosurveillance installée dans le quartier Genevois des Pâquis, est un projet pilote s'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de lutte contre la criminalité, adoptée conjointement par le Ministère public et le Conseil d'Etat du Canton de Genève le 29 août 2012. Une évaluation indépendante de l’efficacité de ce projet a été confiée au Prof. Francisco Klauser et au Dr. Raoul Kaenzig (Institut de géographie, Université de Neuchâtel). Cette dernière porte sur l’efficacité du système de vidéoprotection sur la sécurité objective et subjective ainsi que sur la qualité de vie au quartier des Pâquis, à Genève. Le projet aborde également les effets secondaires, négatifs et positifs, induits par les caméras de surveillance (déplacement des problèmes de criminalité, amélioration de l’attractivité économique du quartier). L’étude est articulée autour des cinq axes suivants :
 
  • indicateurs de criminalité ;
  • indicateurs opérationnels ;
  • indicateurs d'élucidation ;
  • indicateurs subjectifs sur le sentiment de sécurité ;
  • indicateurs sociaux.
 
Méthodologies appliquées :
 
  • Enquête postale par questionnaire et entretiens semi-directifs auprès des habitants et usagers du quartier des Pâquis, avec un accent particulier sur certains types de populations (travailleuses du sexe, commerçants, habitants, etc.) (indicateurs subjectifs sur le sentiment de sécurité et sociaux) ;
  • Analyses statistiques relatives à divers indicateurs, types de délinquance et zones géographiques (indicateurs préventifs) ;
  • Entretiens semi-directifs auprès des collaborateurs de la police (opérateurs, patrouilles de police) (indicateurs opérationnels et d’élucidation).

Le mandat débute le 1er novembre 2014 et s’achèvera le 31 octobre 2016.
Les premiers résultats seront présentés après un an d'exploitation, tandis que le bilan sera tiré au bout de deux ans.
 

Bilan intermédiaire sur l’efficacité des caméras des Pâquis (article paru dans l’Hebdo, janvier 2016)

 
Contact :
Prof. Francisco Klauser
Tél. : 032 718 16 79
 
Dr. Raoul Kaenzig
Tél. : 032 718 17 96 (lundi et jeudi)