Fermer
ethnologie_banniere_2015.jpg

Résumés des cours

Ellen Hertz - Introduction à l'ethnologie - BA1 - lundi 12h-14h, cours annuel, Institut d'ethnologie

Dans ce cours, nous examinerons des concepts, des méthodes, des objets et des démarches caractéristiques de la discipline qui s'appelle indifféremment ethnologie ou anthropologie. Au semestre d'hiver, nous ferons connaissance dans les grandes lignes avec les différents types d'organisation sociale qui ont caractérisé les groupements humains à travers l'histoire. Au semestre d'été, nous regarderons plus en détail quelques concepts clés de la discipline : culture, société, ethnicité, genre, environnement. Tout au long de l'année, nous aurons également le plaisir d'entendre des proches collaborateurs de l'Institut d'ethnologie nous parler de leur entrée dans la discipline et de leurs parcours anthropologiques.


Jean-Jacques Aubert - Introduction générale / Complément - BA1 - lundi 14h-15h, Institut d'ethnologie - Aux origines de la civilisation occidentale

Anthropologues, juristes, historiens, théologiens, philosophes, littéraires et linguistes ont l'habitude d'utiliser des sources écrites qui remontent en tout cas jusqu'au début du 1er millénaire av. J.-C. et de se référer à un cadre désigné du nom de civilisation occidentale. Depuis plusieurs générations, ce cadre a explosé sous le poids du multiculturalisme, mais la référence demeure. Dans ce cours, on s'intéressera à la notion de civilisation occidentale et surtout à ses origines, en s'interrogeant sur la réalité historique du « miracle grec », la construction du droit et des sociétés antiques, et l'invention du monde de l'Antiquité classique.


Marion Fresia - Ethnologie générale / Anthropologie thématique - BA2 + 2ème et 3ème série, mardi 8h-10h, Institut d'ethnologie - Anthropologie des mondes africains contemporains

Après avoir déconstruit les représentations collectives du « continent noir » et questionner la construction d'un savoir anthropologique sur l'Afrique, ce cours traitera des processus de changements sociaux qui caractérisent la dynamique actuelle des sociétés africaines. A partir d'études de cas tirées principalement de terrains Ouest-africains, nous aborderons des problématiques situées au coeur d'enjeux contemporains qu'il s'agisse de la privatisation informelle de l'Etat ; des conséquences des politiques de développement ; des enjeux fonciers et des recompositions rurales ; de la dynamique des mouvements migratoires ou des nouvelles cultures urbaines et figures de la réussite. A travers ces exemples, les concepts fondamentaux de la socio-anthropologie du développement et du changement social seront abordés, et les notions d'ethnie, de tradition ou encore de développement et d'humanitaire seront interrogées. 


Christian Ghasarian - Séminaire : Méthodes et terrains 1 - BA3 - mardi 10h-12h, Institut d'ethnologie - Anthropologie médicale 

Ce séminaire théorique et pratique est conçu en deux partie. Durant la première (le 1er semestre), les étudiants seront invités à présenter par groupe de deux ou trois des textes importants dans le domaine de l'anthropologie médicale. Cette phase vise à initier aux diverses approches et aux grandes questions posées par ce champ croissant de l'anthropologie. La seconde partie (le 2ème semestre) consistera à procéder à des enquêtes locales toujours en groupe et à en rendre compte durant le séminaire afin de soulever les dimensions théoriques et méthodologiques des recherches. Le thème traité durant ces enquêtes sera celui des médecines alternatives, caractérisées par une diversité d'approches mais aussi par des points communs qui seront analysés. La présence-participation continue des étudiants aux séminaires est impérative.


Janine Dahiden - Anthropologie thématique - BA2 - mardi 10h-12h, Faculté des Lettres - La mondialisation de la culture et de l'ethnicité

Les transformations engendrées par la globalisation et véhiculées par la circulation des personnes et des connaissances ont eu pour résultat de redéfinir certaines prémisses de base des sciences sociales. Cette redéfinition concerne les hypothèses relatives aux notions d'espace, de temps et surtout de culture et d'ethnicité. Au cours des dernières années, de nouvelles notions sont apparues dans les discussions, visant à cerner les nouveaux modes et les nouvelles conditions de production de la culture: on parle notamment de processus d'hybridation, de métissage culturel ou de créolisation. Ces nouveaux concepts sont plus dynamiques et se confrontent aujourd'hui aux visions essentialistes de la culture et de l'ethnicité. La notion de multiculturalisme, les questions d'un « ethnic revival », d'une politique de la culture, d'un néo-assimilationisme mais aussi celle d'une reconnaissance culturelle et ethnique sont au centre de discussions et de revendications politiques dans les pays pluriculturels, discussions qui se basent sur des notions de culture et d'ethnicité relativement statiques et normatives.
En recourant à des travaux théoriques et empiriques, nous nous efforcerons de réfléchir de manière critique à la place de la culture et de l'ethnicité dans le contexte d'un monde interconnecté et dans des situations de rapports de pouvoir donnés.


Grégoire Mayor - Travail pratique - MA + 3ème série - mardi 14h-16h, Institut d'ethnologie - Exercice de film ethnographique

Versant pratique du cours théorique du semestre d'automne, le TP d'anthropologie visuelle permet d'interroger l'utilisation des moyens audiovisuels dans la recherche ethnologique. Chaque groupe d'étudiant apprend à maîtriser les outils de tournage et de montage mis à disposition à l'Institut, ainsi que les outils théoriques nécessaires à l'élaboration et la réalisation d'un court-métrage. De la définition de la problématique à la présentation publique du film, les étudiants auront l'occasion de se confronter à un terrain proche et d'aborder les questions principales et les enjeux relatifs à la mise en images et en récit d'une recherche.


Janine Dahiden - Anthropologie thématique - MA + 3ème série - mardi 14h-16h, Faculté des lettres - Théories sociales transnationales : les réseaux sociaux

Depuis quelques années, la notion de réseau social est devenue très populaire dans les sciences sociales. Il existe un consensus scientifique autour du fait que les réseaux sociaux constituent une forme de capital so-cial, car ils fournissent des ressources pour différentes formes de soutien social et sont des canaux pour la diffusion d'informations et d'innovations. La prémisse de l'analyse des réseaux est que l' « embeddedness » social des acteurs (et institutions) dans une grille de relations spécifiques nous dit beaucoup sur leur position dans la société et sur leur possibilité pour l'action. Le cours se donne pour objectif de faire connaître aux étudiant-e-s les concepts centraux en lien avec les thématiques des réseaux sociaux (« embeddedness », « strong ties and week ties », « bridging ties », multi-plexité, etc.) ainsi que les familiariser aux différents concepts de « capital social ». Les instruments méthodo-logiques permettant de saisir les réseaux sociaux seront également discutés. Pour mieux comprendre le rôle des réseaux sociaux pour la structuration des sociétés et la vie des acteurs, nous aurons recours à des études empiriques et à des oeuvres classiques de l'analyse des réseaux sociaux.


Christian Ghasarian - Ethnologie régionale - BA2 + 2ème et 3ème série - mardi 14h-16h, Institut d'ethnologie - La Polynésie

Après une présentation générale de la Polynésie (son histoire rapide depuis les contacts avec les européens et quelques faits culturels et sociaux majeurs), ce cours prendra le cas d'une île isolée de l'archipel des Australes au sein de la Polynésie française, Rapa, pour poser un certains nombre de réflexions anthropologiques sur le rapport du local au global, les politiques de développement et de non-développement, les représentations et le vécu de l'insularité, les pratiques du quotidien (en termes de genre et de classe d'âge), etc. Ce cours, s'appuie sur une recherche engagée aux et fera appel aux documents audiovisuels.


Thierry Wendling - Séminaire: Méthodes et terrains 2 - BA3 + 2ème et 3ème série - mardi 18h-20h, cours annuel, tous les 15 jours, Institut d'ethnologie - Ethnographie des nouveaux lieux et des nouvelles pratiques: les jeux vidéo


Ce cours-séminaire est une introduction aux méthodes en ethnologie, enseignées au travers d'un exercice ethnographique qui portera cette année sur le terrain particulièrement complexe des jeux vidéo. Comment aborder ces réalités dites virtuelles qui occupent aujourd'hui une place considérable tant dans l'économie mondiale que dans la quotidienneté la plus banale ? Le parti pris du cours sera qu'il est possible de traiter de ces situations sociales inédites (depuis le jeu Pong, 1972, à World of Warcraft, il s'est à peine écoulé une génération) en les abordant de la manière la plus classique : tout simplement en faisant du "terrain", en communiquant avec les gens, en regardant ce qu'ils font et en écoutant ce qu'ils disent. Le but restant toujours de saisir le sens que les acteurs prêtent à leurs actions, d'observer les pratiques réelles, et de développer des analyses permettant de comprendre un peu mieux les logiques sociales, culturelles et cognitives.
La participation active au cours supposera pour chaque étudiant-e : la réalisation d'une enquête de terrain réalisée tout au long de l'année (observation, entretiens, analyse de documents, etc.), la détermination d'une problématique et la rédaction d'un dossier de recherche.


Géraldine MorelAlain Mueller  <- Séminaire I - BA1 - mardi 16h-18h et jeudi 8h-10h, Institut d'eth nologie - Textes fondamentaux

Le séminaire I est réservé aux étudiant-e-s en première année. Il est consacré à l'étude approfondie de grands classiques de l'ethnologie choisis de manière à donner un aperçu de la diversité culturelle. les travaux dirigés abordent des grands concepts anthropologiques (l'échange, les rites d'initiation, la sorcellerie, les relations entre sexes, etc.) dans une perspective à la fois monographique, théorique et comparative.
Le nombre d'étudiant-e-s à ce séminaire est limité à 20. Dès la constitution d'un groupe, il ne sera pas admis d'en changer.


Christian Ghasarian - Séminaire - MA + 3ème série - mercredi 8h-10h, Institut d'ethnologie - Perspextives anthropologiques sur le New-Age

Après un bref retour sur les principales représentations et pratiques dites New Age, ce cours traitera plus précisément des réappropriations dites « néo-shamanismes » de certaines des conceptions et pratiques symboliques et rituelles dans le cadre occidental. Outre les enjeux financiers dans le « champ des possibles » des activités du développement se soi, il sera notamment question des aspirations des participants, des personnes qui proposent et organisent ces activités, de leurs types d'enseignements, et des incidences possibles de ces investissements et pratiques dans la vie des personnes impliquées.


Marion Fresia et Etienne Piguet - Séminaire transdisciplinaire - MA + 3ème série - mercredi 10h-12h, Faculté des lettres - Migrations forcées et aide humanitaire

A partir d'une approche empirique et pluridisciplinaire, utilisant les outils de la géographie, de l'anthropologie et de l'histoire, ce séminaire se propose de réfléchir à la dimension contemporaine des mouvements forcés de populations. La problématique s'articulera autour des facteurs explicatifs des déplacements de populations et des réponses données par les Etats et la communauté internationale au travers des politiques d'immigration, d'asile et d'aide humanitaire.  Apres avoir interrogé les représentations de l'Autre et les postulats sur lesquels se fondent ces politiques, le séminaire confrontera les normes aux pratiques, et abordera entre autres thématiques : (i) le pluralisme des régimes d'asile et des modalités d'accueil des migrants selon les contextes historiques, idéologiques et géographiques ; (ii) les usages sociaux et politiques de la catégorie du « réfugié » et les processus de ré-appropriation d'un stigmate ; (iii) les logiques à l'oeuvre dans des espaces dits humanitaires tels que les camps (logiques de politisation, de courtage, de gouvernance, etc.); (iv) les dysfonctionnements de l'aide humanitaire et les limites des notions telles que la « protection » et la recherche de « solutions durables ». Basé sur des recherches menées dans les pays du Nord et du Sud, ce séminaire insistera de manière transversale sur la porosité des frontières entre migration « forcée » et migration « recherchée » tout en mettant en exergue les effets concrets des politiques d'asile et d'aide humanitaire en terme de changement social.


Jérémie Forney - Ethnologie régionale - BA2 + 2ème et 3ème série - mercredi 12h-14h - Petite ethnologie des agriculteurs romands d'aujourd'hui

Les représentations courantes de « l'agriculteur » sont nombreuses et contrastées en Suisse : pollueur invétéré ou gardien de la nature, technocrate productiviste ou conservateur indécrottable, etc. Dans ce cours nous chercherons à dresser un portrait supplémentaire, mais fondé sur une ethnographie cette fois, des agriculteurs suisses romands. Pour ce faire nous emprunterons différents chemins, aussi divers que la description ethnographique des pratiques sociales et processus d'adaptation à un contexte en évolution constante, l'analyse de la politique agricole, ou encore la déconstruction d'un « mythe paysan » national.
https://claroline.unine.ch/claroline/claroline/course/index.php?cid=ETHNOREG_CH


E. Hertz et équipe genre - Anthropologie thématique - MA + 3ème série - mercredi 14h-16h, Faculté des lettres - Cours interdisciplinaire en Etudes genre

Ce cours avancé propose de mettre en perspective les études genre dans différentes disciplines (ethnologie, sociologie, économie, etc.) afin de sensibiliser les étudiantes et les étudiants à l'approche interdisciplinaire, fondamentale lorsqu'on veut appréhender un phénomène social dans toute sa complexité. DiversEs intervenantEs spécialiséEs viendront présenter les travaux sur différents thèmes - notamment les questions relatives au genre et à la constuction de la maternité, celles relatives aux migrations ainsi qu'une présentation de la réflexion en littérature. Ce cours invite les étudiantEs à réfléchir aux divers questionnements et interrogations qu'engage une perspective de genre.


Mihaela Nedelcu - Atelier de méthodes en sciences sociales - BA2 - mercredi 14h-16h, Faculté des Lettres

Destiné aux étudiant-e-s principalement de deuxième année BA en sociologie, ouvert aux étudiants en ethnologie, l'atelier de méthodes en sciences sociales constitue un prérequis pour le séminaire d'introduction à la recherche (BA03). Il a pour objectif de familiariser les étudiant-e-s avec la démarche de recherche en sciences sociales et de les initier aux différentes techniques de récolte des données. L'accent sera mis sur les aspects pratiques du déroulement de la recherche en sciences sociales et sur le métissage (la triangulation) des méthodes de recherche et des techniques de récolte des données, qualitatives et quantitatives. Plus concrètement, les étudiant-e-s apprendront « en faisant ». D'une part, ils apprendront à construire un projet de recherche, à partir d'un thème général proposé en début du semestre, en parcourant ses différentes étapes (de la formulation de la question de départ, la construction de la problématique, du cadre opératoire et de la stratégie générale de vérification et jusqu'au choix des méthodes de recherche et des techniques de récolte des données). D'autre part, pendant le semestre de printemps 2008, les étudiant-e-s approfondiront deux techniques de récolte des données - une qualitative (focus group) et l'autre quantitative (questionnaire) - qui seront utilisées de façon complémentaire, à deux moments distincts du processus de recherche.
Cet enseignement étant un atelier de recherche, il est organisé en conséquence. Si chaque séance donne lieu à un bref exposé de la part de son titulaire sur des éléments théoriques permettant d'avancer dans les étapes de la démarche (plus particulièrement sur les méthodes d'enquête par focus group et par questionnaire), l'essentiel se retrouvera dans les débats suscités par le thème de la séance du jour. Ces discussions seront alimentées par les points de vue des participant-e-s et nécessiteront une préparation consistant en lectures des textes recommandés et des travaux de groupe.


Janine Dahiden + équipe MAPS - Séminaire transversal MAPS - MA + 3ème série - mercredi 16h-19h, tous les 15 jours, Faculté des lettres

Le séminaire consiste à examiner de façon critique des concepts majeurs et mineurs, classiques et nouveaux, théoriques et empiriques partagés par l'ethnologie, la géographie, la psychologie et la sociologie. Ces concepts transversaux sont replacés dans leur(s) contexte(s) théorique(s). Cet examen permet de mettre en perspective des approches parfois communes, parfois différentes dans les disciplines représentées; de confronter l'usage de termes communs dans des desseins différents et d'examiner l'interdépendance entre élaborations théoriques et modalités de recherche empirique. Les étudiant(e)s présenteront à tour de rôle un concept (et les concepts associés à celui-ci) de leur choix lors du séminaire en s'efforçant d'évaluer la pertinence de ce (ou ces concept(s)) et de le(s) mettre en relation avec leurs sujets de recherche (mémoire). Une grande place sera laissée aux échanges et débats qui, au fur et à mesure des séances, mettent ces concepts en perspective les uns avec les autres


François Borel - Travail pratique - MA + 3ème série - jeudi 10h-12h, Institut d'ethnologie - Exercice d'ethnomusicologie - Mise en valeur des archives sonores du MEN

Le cours sera consacré à un voyage à travers les archives sonores du Musée d'ethnographie, depuis les documents recueillis par Jean Gabus chez les Inuits en 1938 jusqu'à ceux ayant récemment fait l'objet de publications, en passant par les missions de recherche africaines et amazoniennes entre 1948 et 1970. Il sera question aussi de la raison d'être des archives sonores, du processus d'archivation et de documentation, ainsi que des techniques à disposition. Certaines de ces archives sonores n'ayant pas encore été cataloguées ni documentées, Il s'agira pour les étudiants en master de faire cet exercice en petits groupes selon un choix et des modalités qui resteront à préciser en début de semestre.


Assistants - Colloque des mémoires - 3ème série - jeudi 12h-14, Institut d'ethnologie

Adressé aux étudiant-e-s qui entreprennent (ou ont entrepris) la rédaction de leur mémoire de licence, ce colloque offre un forum de discussion portant sur les différents aspects de la recherche. De la problématisation initiale au terrain et à la rédaction, les dimensions méthodologiques, théoriques, épistémologiques ou éthiques de la construction du savoir anthropologique sont discutées en fonction de l'avancement des travaux de chacun-e. A chacune des séances, deux personnes présentent leurs travaux. Une semaine auparavant, elles envoient aux autres participant-e-s un texte de présentation pour lequel il n'y a aucune contrainte ni de fond ni de forme.


Octave Debary - Ethnomuse - BA3 + 2ème et 3ème série - jeudi 14h-16h, tous les 15 jours, Institut d'ethnologie - Introduction à l'ethnomuséologie (21 février, 6 et 20 mars, 3 et 24 avril, 15 et 29 mai).

À travers l'analyse de l'histoire des musées d'ethnographie, ce cours se propose de comprendre les enjeux qui lient l'ethnologie à ses musées. Nous envisagerons les différents moments de cette histoire en abordant ses grands paradigmes : naturalisme, culturalisme, fonctionnalisme, esthétisme, objet témoin et muséographie de la rupture. Depuis le XIXe siècle, ces musées, en exposant des objets, exposent le traitement qu'ils réservent aux sociétés d'origine de ces objets. De ce point de vue, nous tenterons de comprendre les enjeux épistémologiques et politiques qui ont conduit à séparer la muséographie consacrée à l'Europe de celle des pays extra-européens, distinguant ainsi le «populaire » du « primitif ». Nous aborderons également les questions qui entourent les rapports entre l'art et l'ethnologie. Dans une perspective plus générale, nous poserons les fondements d'une réflexion qui nous conduira à passer d'une histoire des musées d'ethnographie à une ethnographie du musée et des institutions de la culture.


Philippe Geslin - Anthropologie thématique - MA + 3ème série - jeudi 14h-16h, tous les 15 jours, Laténium - Anthropologie des techniques, anthropologie de l'objet (28 février, 13 mars, 10 et 24 avril, 8 et 22 mai).

L'anthropologie des techniques investit le domaine des relations entre les hommes et les choses. Elle accorde une place prépondérante aux pratiques mises en oeuvre dans ces relations. On porte une attention particulière aux acteurs et aux activités qu'ils déploient. On étudie les gestes, les paroles qu'ils prononcent, les objets qui agissent et sont agis. On accorde aussi une importance appuyée aux aspects cognitifs à l'oeuvre dans de telles situations. Ces pratiques s'inscrivent systématiquement dans des contextes immédiats et étendus. L'ethnologue, l'archéologue et l'historien de l'art les prennent en compte pour en saisir la spécificité. Le produit de cette action, en situation, n'est autre que la performance effectuée, la « mise en objet », l'objectivation. De fait, la technique est sociale et le social est technique. Indissociables, l'anthropologie des techniques et l'anthropologie de l'objet ont une généalogie commune que nous nous proposons de parcourir cette année, en partant de textes fondamentaux mais aussi en nous référant systématiquement à des exemples de « terrains » issus des domaines convoqués.


Ellen Hertz, Ola Soderström - Séminaire - MA + 3ème série - jeudi 16h-18h, tous les 15 jours, Faculté des lettres - Espace et terrains dans la théorie sociale contemporaine.

Ce séminaire vise à familiariser les étudiant-e-s avec des auteur-e-s et des textes majeurs dans la théorie sociale contemporaine. Ces contributions seront abordées principalement du point de vue de l'anthropologie et de la géographie humaine. Nous nous intéresserons en effet, d'une part, à la place accordée au terrain et à l'espace, d'autre part, à la problématisation de ces deux catégories. Le terrain et l'espace constituent des catégories de pensée sur lesquelles les anthropologues et les géographes ont des points de vue complémentaires (et parfois divergents). Le terrain est une métaphore permettant de délimiter l'étude empirique d'un groupe, d'une institution ou d'un complexe de situations. L'espace constitue une dimension privilégiée à partir de laquelle on peut théoriser les transformations des sociétés contemporaines, et notamment la mondialisation.

Du point de vue de l'acquisition de savoir-faire, ce séminaire vise à développer des compétences en matière d'analyse critique de textes théoriques et d'argumentation contradictoire en public. Chaque auteur-e occupe 90 minutes et met en scène 4 étudiant-e-s (groupe "présentateurs", groupe "contradicteurs"). Les présentateur/trices doivent situer l'auteur-e dans l'histoire des idées, présenter l'évolution de sa pensée, présenter ses arguments principaux, expliquer la place accordée aux notions clés du séminaire et définir la pertinence de la perspective théorique. Les contradicteurs/trices doivent se familiariser avec la littérature critique sur l'auteur-e et formuler des commentaires et questions sur cette base. Nous veillerons à garder un temps important pour des débats et des échanges entre participant-e-s.


Philippe Geslin - Introduction générale - BA1 - jeudi 18h-20h, tous les 15 jours, Institut d'ethnologie - Postures ethnologiques (28 février, 13 mars, 10 et 24 avril, 8 et 22 mai).

La circulation des êtres humains, celle des objets et des techniques, les formes nouvelles de cosmopolitismes enrichissent la palette des terrains couverts par les ethnologues. Elles nous incitent à nous interroger sur nos manières de construire nos ethnographies. Qu'il s'agisse d'étudier des collectifs "proches" ou "lointains", voire d'intervenir à leur demande, chacun d'entre nous développe dans sa pratique professionnelle, de véritables savoir-faire ou postures qu'il s'agira d'analyser. Nous n'oublierons pas que la durée d'un terrain est aussi celle de sa préparation, celle aussi de l'analyse des données recueillies en situation dans des contextes particuliers. Chemin faisant, l'ethnologue inscrit son travail dans des cadres politiques, éthiques et scientifiques spécifiques dont on rendra compte à travers l'étude de textes classiques et la présentation de différentes histoires de "terrains".


Ellen HertzParcours d'ethnologues - BA1 + ouvert à tous - jeudi 18h-20h, selon dates fixées,  Institut d'ethnologie

21 février : Alain Mueller, assistant IE
06 mars : David Bozzini, assistant IE
03 avril : Jérémie Forney, assistant IE
17 avril : Géraldine Morel-Baro, assistante IE
15 mai : Marion Fresia, professeure-assistante IE
29 mai : Christian Ghasarian, professeur IE


Philippe Geslin - Travail pratique d'anthropologie appliquée - MA + 3ème série - vendredi 8h-12h, tous les 15 jours, Institut d'ethnologie - Séminaire de formation à la pratique anthropotechnologique (29 février, 14 mars, 11 et 25 avril, 9 et 23 mai).

Nous nous fixons plusieurs objectifs : 1) contribuer au développement théorique et méthodologique de l'approche anthropotechnologique; 2) nous mettre en situation réelle de réponse à des appels d'offres nationaux et internationaux ou des demandes émanant de partenaires sociaux ; 3) mettre en oeuvre des procédures d'accompagnement des stagiaires actuel-le-s ou à venir dans leur démarche de recherche et/ou d'intervention. En raison du nombre limité de places, le séminaire est ouvert en priorité aux étudiantes et étudiants qui ont déjà une expérience ethnographique. Les étudiantes et étudiants intéressés sont priés de prendre contact avec Philippe Geslin. philippe.geslin@unine.ch.


 Anne Lavanchy- Ethnologie générale, Anthropologie thématique - MA + 3ème série - vendredi 10h-12h, Faculté des lettres - Concepts et théories en études genre / thèmes spécifiques

Ce cours représente un approfondissement d'une des thématiques abordée dans le cours de base « concepts et théories en études genre ». Basé sur des cours magistraux et la lecture de textes obligatoires, ce cours vise à présenter les principales réflexions et les recherches sur le genre dans le thème spécifique choisi. Pour plus d'informations se renseigner auprès de l'enseignant au début du second semestre.
 

Bibliographies