Fermer

Programme des cafés scientifiques 2005

Mercredi 19 janvier 05 : Les Etats-Unis ou les limites de l'idéalisme
 
L'idéalisme a régi la fondation des Etats-Unis. La politique extérieure de cette nation est-elle empreinte d'idéalisme ? Va-t-elle à l'encontre du pragmatisme américain que l'on connaît bien ? Au moment où l'Europe essaie de se forger une identité autour d'une idée, la question des avantages et des risques d'un tel idéalisme se pose.

Avec:
Elizabeth Kaspar Aldrich, professeur de littérature et civilisation américaines, ancienne directrice du programme des American Studies à l'Université de Yale
Warren Furth, représentant des Democrats Abroad Switzerland, ancien sous-directeur général de l'OMS
James Grey, représentant des Republicans Abroad Switzerland, économiste
David Sylvan, professeur de science politique à l'Institut universitaire des hautes études internationales de Genève (HEI)

Modération: Antoine Maurice, éditorialiste à la Tribune de Genève et professeur à l'Institut de journalisme de l'Université de Neuchâtel
 

Mercredi 16 février 05 : Parlons franglais
 
L'anglais doit-il ou peut-il prendre le pas sur le français et les langues nationales en général ? Quels sont les avantages et les risques du monolinguisme et du plurilinguisme ? Doit-on combattre la présence de l'anglais dans le français ? Les langues revêtent-elles une fonction prioritairement utilitaire ou identitaire ? Quelques questions brûlantes au coeur de débats sociaux, politiques, éducatifs et scientifiques.

Avec
Didier Berberat, conseiller national neuchâtelois
François Grin, économiste, professeur à l'Ecole de traduction et d'interprétation de l'Université de Genève et membre de la Délégation à la langue française
Hans Teichmann, ingénieur, ancien chef de département à la Commission Electrotechnique Internationale
Jean-Marie Vodoz, journaliste, président de la Fondation « Défense du français »
Marinette Matthey, linguiste, prof. Uni Grenoble, membre de la Délégation à la langue française (DLF)

Modération : Laurent Gajo, linguiste, professeur à l'Université de Genève et directeur de l'Ecole de langue et de civilisation françaises
 

Mercredi 16 mars 05 : L'homéopathie est-elle une « vraie » science?
Doit-on reconnaître une base scientifique aux résultats fournis par l'homéopathie ? Si non, pourquoi les assurances de base acceptent-elles d'en rembourser les frais ? La biochimie n'explique pas les principes sur lesquels repose l'homéopathie. Les pistes sont-elles à chercher du côté des interactions énergétiques ? Que trouvent les gens dans l'homéopathie, qui leur fait apparemment défaut dans la médecine traditionnelle ?

Avec
Guy Desbiolles, chimiste et enseignant
Francois Choffat, médecin, homéopathe, directeur du centre la Corbière
Jacques Diezi, professeur de pharmacologie et toxicologie à l'Université de Lausanne

Modération : Thomas Ward, professeur de chimie à l'Université de Neuchâtel
 

Mercredi 20 avril 05 : Faut-il se méfier de l'eau du robinet ?
Comment évaluer la qualité de l'eau ? Sur quels critères les spécialistes se basent-ils pour déclarer une eau potable ? Ces critères varient considérablement, qu'on se trouve sous les tropiques ou au coeur des Alpes suisses. S'ajoute à cela la question du goût de l'eau, loin d'être neutre comme on pourrait le penser.

Avec
Jean-Paul Marion, Dr en chimie organique et expert en arôme
Lise Marleau, naturopathe spécialisée dans les problèmes de santé liés à l'environnement
Louis Godet, chef du Laboratoire des eaux et de l'environnement pour la ville de Neuchâtel.
Nathalie Calame, médecin homéopathe, collaborant avec le Centre de Prévention et Santé de Colombier
Paul-Etienne Montandon, adjoint au chef du Service de l'hygiène et de l'environnement de la Ville de La Chaux-de-Fonds

Modération : Pierre-Yves Frei, journaliste scientifique
 

Jeudi 26 mai 05, 18h-19h30 : Ethique et conscience à l'Université
 
Café scientifique présenté aux Caves du Palais à Neuchâtel, rue des Terreaux (et non au café de l'Interlope), dans le cadre du festival Science & Cité

La science a-t-elle une conscience? Regards croisés de chercheurs d'horizons différents de l'Université de Neuchâtel sur les problèmes éthiques qu'ils peuvent rencontrer dans le cadre de leurs recherches.

Avec
Pascale Marro, psychologue
François Felber, directeur du Jardin Botanique de Neuchâtel
Jean-Jacques Aubert, historien, professeur de langues et de littérature latines
Pierre-André Farine, professeur au Laboratoire d'électronique et de traitement des signaux

Modération : Igor Chlebny, journaliste scientifique.

Programme de science&cité à Neuchâtel, disponible à l'adresse:
http://www.festival05.ch/events/ne/fr.aspx


Mercredi 21 septembre 05 : La guerre contre les plantes envahissantes aura-t-elle lieu ?
Comment peut-on parler d'invasions à propos de végétaux généralement rangés dans la catégorie des plantes vertes ? L'ambroisie fournit un exemple parlant. Faut-il craindre ce nouveau type d'envahisseurs ? La nature n'a-t-elle pas finalement toujours progressé de la sorte ?

Avec
Michel Horner, ingénieur agronome et collaborateur scientifique à l'office phytosanitaire de l'Etat de Neuchâtel
Pierre Kaeser, Dr méd. spéc. FMH en médecine interne, allergologie et immunologie clinique
Catherine Lambelet, des Conservatoire et jardin botaniques de Genève
Francis Cordillot, de la Section protection des espèces et des biotopes à l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage
Jean-Pierre Sorg, ingénieur forestier à la tête du groupe de foresterie et développement à l'ETHZ

Modération : Bernard Clot, biologiste à Météo Suisse
 

Mercredi 19 octobre 05 : Agriculture biologique ou conventionnelle ?
Le développement intensif des cultures (l'expérience de l'Inde l'a montré) peut mener à une véritable catastrophe écologique et économique. Faut-il dès lors privilégier l'agriculture biologique au détriment d'une agriculture plus conventionnelle? Sur le plan de la conservation des sols, sans doute; mais le consommateur n'est pas forcément prêt à y mettre le prix. Comment l'amener à faire le bon choix au moment de remplir son panier?
 

Mercredi 16 novembre 05 : Les changements climatiques
Le réchauffement climatique global enregistré ces dernières décennies est plus rapide que ce qui n'a jamais été observé au cours de ces derniers siècles. Est-ce un phénomène naturel ou est-il la conséquence des activités humaines ? Quelles seront ses conséquences pour la Suisse ? Est-il réversible ? La confrontation des points de vue de la géologie, de la climatologie et de la botanique ainsi que l'examen de ses conséquences économiques potentielles apporteront certainement des informations intéressantes.