Fermer

Programme des cafés scientifiques 2010

famille homo : vade retro ?    
mercredi 13 janvier 2010

Le sujet du mariage homosexuel a profondément troublé la vie politique américaine cette dernière décennie, et la seule évocation d'un droit d'adoption pour les couples homosexuels suscite des réactions émotionnelles de part et d'autre. Le statu quo (l'interdiction) est souvent ressenti comme discriminatoire, en particulier à l'égard des couples homosexuels masculins pour ce qui est de l'adoption. En Suisse, l'introduction du PACS dans la Constitution Fédérale à partir du 1er janvier 2007 a constitué un grand pas dans la normalisation de la vie des couples homosexuels. Y aura-t-il une prochaine étape ?

Intervenants :
Anne Lavanchy, anthropologue, Université de Neuchâtel
Béatrice Perregaux-Allisson, porte-parole de l'Eglise réformée évangélique du canton de Neuchâtel
Jean-Paul Guisan, secrétaire général de Pinkcross, Genève
Alexandre Curchod, avocat, co-auteur d'un ouvrage sur les droits des homosexuels, Lausanne
Thierry Collaud, médecin généraliste et docteur en théologie morale, Université de Fribourg

le médical, les mécontents & le médiateur    
mercredi 10 février 2010

Comme dans tout contact interpersonnel, les relations de soins sont sources potentielles de conflit. Les patients, toujours plus conscients de leurs droits, participent davantage aux décisions concernant leur santé, grâce notamment aux informations disponibles sur internet. Cependant, les modes communément utilisés pour résoudre les litiges - procédures de gestion des plaintes au sein des hôpitaux, procès - montrent souvent leurs limites. Dans bon nombre de conflits, la médiation apporterait un complément efficace et utile dans la promotion des droits du patient, la restauration du dialogue, l'organisation des soins. Pourquoi donc ne pas l'introduire systématiquement ?

Intervenants :
Jacques Epiney, médecin, membre de l'Autorité de conciliation en matière de santé, Neuchâtel
Johanne Gagnebin, assistante doctorante, Institut de droit de la santé, UniNE
Christine Guy-Ecabert, professeure en droit, spécialiste en médiation, UniNE
Corinne Héritier-Castella, coordinatrice de l'Espace médiation des HUG           
Marie-Claire Roulin, FRC, membre de l'Autorité de conciliation en matière de santé, Neuchâtel

fiscalité bancale contre secret bancaire    
mercredi 10 mars 2010

Début novembre 2008, subitement, la Suisse s'est retrouvée sur la liste grise des paradis fiscaux. La raison invoquée, le secret bancaire, cache une réalité plus complexe qu'il n'y paraît. L'évasion fiscale côtoie une fiscalité très ciblée, parfois discriminatoire, conduisant nos voisins à voir des distorsions de concurrence. Par ailleurs, le savoir-faire et le succès des institutions financières installées en Suisse ne sont pas sans faire des envieux. La soudaine transparence fiscale exigée par la communauté internationale est-elle légitime ou dissimule-t-elle des enjeux économiques de premier plan ?

Intervenants :
Sandrine Hanhardt Redondo, Centre Patronal, Lausanne
Robert Danon, professeur en droit fiscal international, Université de Neuchâtel
Claude Jeanrenaud, professeur en finances publiques, Université de Neuchâtel
Milad Zarin, professeur d'économie politique, Université de Neuchâtel

sites pollués : l'heure des sales factures    
mercredi 14 avril 2010

En Suisse, on évalue actuellement à 50'000 le nombre de sites pollués résultant d'activités anciennes, parmi lesquels des vestiges industriels, des décharges, des lieux d'accidents... Quatre mille d'entre eux doivent être assainis dans le prochain quart de siècle. Aiguillonné depuis 1998 par une réglementation fédérale, ce processus de recensement, de sécurisation et de récupération de territoires souvent sous-employés ne peut que réjouir, vu globalement. Dans le détail, au-delà de problèmes techniques potentiellement difficiles, il faudra compter avec des complications juridiques, sociologiques... et financières, bien sûr ! Qui payera ? Qui bénéficiera de cet argent et quand ?

Intervenants :
Hélène Demougeot-Renard, Centre d'Hydrogéologie de l'UniNE (CHYN)
Christiane Wermeille, OFEV, section Sites contaminés et déchets industriels
Ariane Ayer, Dr en droit, avocate (Genève et Fribourg)

robinet ou bouteille : une bataille entre deux eaux
mercredi 12 mai 2010

Selon Jacques Neirynck, nous ferions tous mieux de boire de l'eau du robinet. Le conseiller national est l'auteur d'un ouvrage sur la question et d'une action politique visant à interdire l'eau en bouteille. D'après lui, les bouteilles en PET chargent le précieux liquide en impuretés et le transport de cette eau stagnante fait proliférer les germes. De leur côté, les industriels de l'eau minérale affirment vendre un produit naturel, dûment contrôlé, sans résidus de traitement et plus riche en composants utiles pour la santé humaine que l'eau potable du robinet. Ils considèrent comme primordial le droit du consommateur au choix et s'opposent à toute forme d'interdiction. Des débats pétillants en perspective !

Intervenants :
Jacques Neirynck, conseiller national, auteur de l'ouvrage « Les scandales de l'eau en bouteilles », Lausanne
Paul-Etienne Montandon, responsable du laboratoire des eaux, Chaux-de-Fonds (NE)
Pierre Schwaller, Dr ès sciences, expert en microbiologie des boissons, Pont-la-Ville (FR)

sciences : exactes vs humaines, le grand "faussé" ? 
mercredi 8 septembre 2010

Les chercheurs issus des sciences exactes sont-ils plus « scientifiques » que leurs confrères des sciences humaines ? Sciences dures, sciences exactes, sciences tout court... Quelle terminologie adopter pour différencier clairement le monde des lettres de celui des chiffres sans dénigrer personne ? Sur quoi repose cette distinction ? L'impression de facilité généralement collée aux études littéraires vient-elle du fait que tout le monde (ou presque) lit des livres ? La réputation d'arrogance des mathématiques, de la chimie ou de la physique repose-t-elle uniquement sur de pénibles souvenirs d'école ? Un café pour converser tout aussi agréablement avec les « lettreux » qu'avec les « matheux ».

Intervenants:
André Langaney, généticien, professeur d'anthropologie à l'Université de Genève
Jean-Pierre Derendinger, professeur de physique théorique à l'Université de Berne
Pierre Magistretti, professeur de neurosciences à l'EPFL et à l'Université de Lausanne
Raphaël Célis, professeur de philosophie à l'Université de Lausanne

vers des OGM écologiquement corrects ? 
mercredi 13 octobre 2010

Des siècles de sélections végétales basées sur des critères de rendement ont fait perdre à nombre de plantes cultivées leurs défenses naturelles contre les insectes prédateurs. Les chercheurs parviennent aujourd'hui à restaurer cette faculté grâce à des manipulations génétiques. Ces procédés sont-ils compatibles avec une vision écologique de l'agriculture ? Certaines associations environnementales, comme Greenpeace, n'en sont pas convaincues. Elles plaident au contraire pour la réhabilitation de variétés anciennes qui ont conservé leur système de défense au cours du temps.

Intervenants :
Ivan Hiltpold, chercheur au laboratoire pour la recherche fondamentale et appliquée en écologie (FARCE), Université de Neuchâtel
Luigi D'Andrea, chargé d'affaires de StopOGM, coordination romande sur le génie génétique
Adrian Jutzet, producteur et semencier bio, fondateur de Biosem
Arnold Schori, chef du Département Amélioration des plantes-Ressources génétiques, Agroscope Changins-Wädenswil

diagnostic prénatal, une vision de la "normalité" ?   
mercredi 10 novembre 2010

Etre normal, en quoi cela consiste-t-il ? Cette question fondamentale transparaît au coeur des débats du Parlement sur la réglementation des diagnostics préimplantatoires. Loin d'être uniquement technique ou politique, cette discussion implique également des valeurs éthiques, morales et sociétales. A-t-on le droit d'exiger des bébés « zéro défaut » ? Les techniques de diagnostic prénatal permettent de détecter les anomalies, mais que faire en cas de handicap ou de maladie annoncés ? N'y a-t-il pas de place dans notre société pour la différence et le handicap ? Quel est le poids de la politique dans un problème aussi intime ?

Intervenants :
Mme Thérèse Meyer, conseillère nationale, PDC, Fribourg;
Dresse Luce Barbezat, médecin adjoint, gynécologie-obstétrique, spécialistes en ultrasonographie;
Mme Suzanne Avondet, présidente de l'Association Cerebral, Neuchâtel;
M. Luc Recordon, conseiller aux Etats, Vert, Vaud

A télécharger