Fermer

Programme des cafés scientifiques 2011

Salaire des patrons : gare au plafond

19 janvier 2011

Alors que les salaires des joueurs de football suscitent l'admiration des supporters et des journalistes, les rémunérations de dirigeants d'entreprise sont sujettes à une désapprobation croissante de citoyens. Ce phénomène est allé en s'amplifiant au cours des dix dernières années, la crise de 2008 constituant le point d'orgue. En marge de l'initiative populaire « Contre les rémunérations abusives » qui pourrait passer en votation cette année, l'objectif est d'explorer les conséquences économiques et légales d'une limitation des salaires, des bonus et des parachutes dorés des dirigeants d'entreprise.

Intervenants :

  • Dominique Biedermann, directeur de la Fondation Ethos;
  • Jean-Luc Chenaux, professeur titulaire de la chaire de droit des sociétés et codirecteur du Centre de droit commercial, fiscal et de l'innovation à l'Université de Neuchâtel;
  • Michel Dubois, professeur de finance à l'institut d'analyse financière de l'Université de Neuchâtel;
  • Alain Schatt, professeur de comptabilité financière à l'institut d'analyse financière de l'Université de Neuchâtel;
  • Robert Danon, professeur de droit fiscal suisse et international à l'Université de Neuchâtel, Directeur de l'Executive Master in International Taxation (MAS), membre Suisse de l'IFA

Clean tech : déjà bonnes à jeter ?

16 février 2011

Grâce aux progrès technologiques, on pourrait concevoir qu'il soit un jour possible de « produire de plus en plus, de mieux en mieux, avec de moins en moins ». Ce concept, appelé découplage, a de quoi séduire, car il nous permettrait à la fois de garder notre croissance tout en diminuant notre impact sur la planète. Il ne fait malheureusement plus recette. De nombreux spécialistes du développement durable l'affirment haut et fort : le découplage ne fonctionne pas. Faut-il dès lors tourner le dos aux innovations technologiques, bien trop gourmandes en énergie ou en métaux rares ? Qu'en est-il des solutions qui prônent la réutilisation ? Si même en recyclant 62% de l'acier mondial, on ne diffère que de 12 ans l'effondrement de cette ressource, alors que peut-on faire ? Est-il possible de vivre bien avec moins sans provoquer un crash économique ?

Intervenants :

  • Dominique Bourg, professeur à l'Institut des Politiques Territoriales et de l'Environnement Humain de l'Université de Lausanne (IPTEH)
  • Beat Burgenmeier, ancien doyen de la Faculté des sciences économiques et sociales de l'Université de Genève
  • Vladimir Mange, responsable de Cleantech Fribourg, la plateforme cantonale de soutien aux technologies de demain
  • Christophe Ballif, professeur à l'EPFL, directeur du Laboratoire de photovoltaïque et couches minces électroniques, IMT Neuchâtel

Enregistrement sonore (mp3) version intégrale du café scientifique

Eoliennes : sur les crêtes ou aux oubliettes ?

16 mars 2011

Le concept éolien 2010 du Conseil d'Etat neuchâtelois retient cinq sites abritant en tout une cinquantaine d'éoliennes. Si tout le monde s'accorde pour reconnaître une certaine cohérence dans le choix des sites retenus ou écartés (en particulier, la région du Mont-Racine au Grand Coeurie), le débat continue entre partisans et adversaires de l'implantation d'éoliennes sur les Crêtes du Jura, avec d'énormes intérêts financiers en jeu pour les promoteurs, les communes et les particuliers propriétaires de terrains, ainsi que l'échéance inéluctable - à défaut d'alternative crédible - du renouvellement des centrales nucléaires à moyen terme. Le rendement énergétique des éoliennes justifie-t-il les atteintes au paysage et à la faune ? La protection de ces derniers peut-elle être assurée sans un recours massif à l'énergie nucléaire ?

Intervenants :

  • Bernard Chappuis, membre du comité d'initiative Avenir des Crêtes, Au Peuple de décider et de la Fédération Pro-Crêtes
  • Christine Guy-Ecabert, mandataire d'Eole Res SA, développeur du Parc éolien du Crêt-Meuron
  • Jean-Luc Nagel, co-président du Groupe énergie, Les Verts
  • Laurent Scacchi, chargé d'affaire NER, Groupe E, Greenwatt SA
  • François Turrian, vice-directeur, Association Suisse pour la Protection des Oiseaux (ASPO/BirdLife)

Don d'organes : à prendre ou à vendre ?

13 avril 2011

La vente ou l'achat d'organes sont strictement interdits par la loi et doivent bien sûr le rester. Cependant, la pénurie d'organes est un véritable problème de santé publique. Or, l'Etat pourrait augmenter le nombre de donneurs en inscrivant dans la loi des mesures incitatives. Parmi les modes d'encouragement imaginés figurent un allègement fiscal pour les personnes qui s'enregistrent comme donneurs ou une participation à leurs frais d'obsèques. Une solution qui n'engendre aucun coût pour la collectivité consiste à accorder aux donneurs potentiels une certaine priorité qui accélèrerait la procédure de transplantation le jour où cette intervention leur serait nécessaire. Jusqu'où aller pour sortir de la pénurie actuelle ? Faudrait-il ajouter d'autres critères à ceux déjà retenus par la loi (à savoir, l'urgence, les chances de réussite et la durée d'attente déjà subie par le patient) ? Devrait-on également prendre en compte l'âge du receveur ou sa charge de famille ?

Intervenants :

  • M. Franz Immer, médecin spécialiste de chirurgie cardiaque, directeur de Swisstransplant 
  • M. Simone Romagnoli, philosophe, chercheur en éthique à l'Université de Bâle, auteur d'un ouvrage sur les enjeux identitaires chez les transplantés
  • Mme Mélanie Mader, juriste, auteure d’une thèse de doctorat sur les incitations étatiques susceptibles de promouvoir le don d’organes 

Robotique et bistouri

11 mai 2011

Au début était l'image, révélant l'intérieur fascinant du corps humain. Puis on a ajouté des bras articulés qui désormais prêtent main forte à de nombreux chirurgiens de par le monde. Aujourd'hui, la robotique a pris place dans les salles d'opération, avec à la clé une réduction de la taille des excisions, des dégâts tissulaires moins importants et un rétablissement plus rapide du patient. De l'orthopédie à la neurochirurgie, en passant par l'urologie, la gynécologie, ou la chirurgie gastrique, elle ne cesse d'élargir ses champs d'application depuis ses premiers pas en laparoscopie. Mais quels en sont ses réels bénéfices ? Et quid de la formation des futurs praticiens ? Habitués à se servir exclusivement d'une manette, en viendront-ils un jour à oublier la manipulation du bistouri ? A l'heure où le milieu hospitalier est de plus en souvent accusé de déshumanisation, l'impact des robots en médecine mérite une profonde réflexion.

Intervenants :

  • Philippe Morel, professeur de médecine, formateur en chirurgie robotique, Hôpitaux universitaires de Genève
  • Jean J. Sauvain, spécialiste FMH en urologie opératoire, Genève
  • Hannes Bleuler, professeur en micro-robotique et robotique biomédicale, EPFL
  • Rémi Charrier, ingénieur, fondateur de Stereotools, Ecublens

Croyances ou crédulité : la raison pose les plaques

14 septembre 2011

L'homme est un être rationnel. Il adore néanmoins croire aux histoires qu'on lui raconte. Heureusement pour lui ! Car s'il n'accordait aucun crédit aux récits qu'on lui enseigne, il serait obligé de refaire par lui-même chacune des démonstrations établies par ses semblables depuis le début de l'humanité. Il arrive cependant que des masses d'humains adhèrent à une croyance pourtant impossible à démontrer. La croyance en Dieu aide normalement à vivre en harmonie. Mais qu'en est-il des sectes ? De l'existence des extraterrestres ? Comment la publicité s'y prend-elle pour convaincre des mérites d'un produit ? Sommes-nous si faciles à manipuler ? Au contraire, pourquoi refusons-nous parfois de croire à l'évidence même, lorsque celle-ci fait par exemple trop mal ?
Intervenants :

  • Fabrice Clément, professeur à l’Institut des sciences du langage et de la communication de l’Université de Neuchâtel;
  • François-Xavier Amherdt, professeur de théologie pastorale, de pédagogie religieuse et d’homilétique à l’Université de Fribourg

Enregistrement sonore (mp3) version intégrale du café scientifique

Tous journalistes, tous photographes, tous écrivains

19 octobre 2011

La révolution technologique du XXe siècle a profondément bouleversé le métier de journaliste. Ces progrès et la multiplication des canaux de diffusions (blogs, twitter, facebook...) ont considérablement accéléré le rythme de production des journalistes. Ils ont également permis à tout un chacun de donner son avis sur l'actualité. Sommes-nous tous capables de nous transformer en émetteurs d'information ? La presse citoyenne va-t-elle définitivement tuer le « journalisme à papa » qui faisait la part belle à l'investigation ? Et la vérité dans tout cela ? Où trouver les garanties nécessaires à une information à la fois fiable et libre ?

Intervenants :

  • Gabriel Sigrist, co-fondateur du magazine en ligne largeur.com et de l’agence de presse LargeNetwork, Genève
  • Luc Debraine, journaliste à l’Hebdo, enseignant à l’Académie du journalisme et des médias, Université de Neuchâtel
  • Baptiste Hunkeler, co-fondateur de la web-radio NeuchVox.ch, membre du Parlement des jeunes (NE)

Enregistrement sonore (mp3) version intégrale du café scientifique

RSR - médialogues :
Le journalisme participatif est complètement dépassé (mp3)

Sanctions pénales : est-ce bien la peine ?

16 novembre 2011

Le but principal des sanctions pénales est de faire baisser le niveau de criminalité dans la société. Mais ces sanctions exercent-elles véritablement un effet dissuasif ? Ne seraient-elles pas plutôt propres à brutaliser les justiciables et donc à faire augmenter la criminalité ? Sachant qu'après la réintroduction de la peine de mort dans certains Etats américains on a enregistré une augmentation de la criminalité violente, ne doit-on pas admettre qu'un Etat qui montre l'exemple désinhibe ses citoyens et les rend plus violents ? Et finalement, l'emprisonnement infligé aux criminels par notre système pénal ne nous conduit-il pas à accepter sans sourciller que chaque parent puisse commettre un crime de séquestration en enfermant un enfant dans sa chambre sous couvert d'autorité parentale ?

Intervenants :

  • Olivier Guéniat, commandant de la police cantonale jurassienne
  • Pierre Aubert, procureur général du canton de Neuchâtel
  • André Kuhn, professeur de droit pénal et criminologie à l’Université de Neuchâtel

Enregistrement sonore (mp3) version intégrale du café scientifique